Se connecter S’abonner

Cartch, l’appli qui simplifie et sécurise la vente d’autos d’occasion

Cartch, l’application mobile développée par CarEquirable veut devenir le Tinder des automobilistes désireux d'acheter ou de vendre une voiture d'occasion. Plus simple que les annonces de Le Bon Coin, elle permet d'obtenir la cotation d'un véhicule à partir d'une série de photos. Explications.

Rien ne ressemble moins à une auto que la même auto. En effet, comment s’y retrouver entre les différents options, les années modèles, le kilométrage, etc. ? Comment s’assurer aussi depuis le web que cette auto n’est ni volée ni gagée. Des solutions existent mais imposent de remplir des pages de formulaires, sans garantie de cocher correctement toutes les bonnes cases.

CarEquitable règle ces problèmes avec Cartch, une appli pour smartphone. La start-up, créée par Sébastien Mizon a mis au point un protocole où toutes les caractéristiques d’une auto sont immédiatement recensées, depuis une série de photos. « Nous ne fixons aucune limite au nombre d’images pour renseigner les champs du formulaire d’annonce, explique son fondateur. Mieux vaut en insérer au moins huit, dont une avec sa plaque d’immatriculation. Celle-ci est reconnue immédiatement via une base données publique qui trace les caractéristiques et l’historique de la voiture. Cartch remplit automatiquement les champs du formulaire ». Le vendeur ou l’acheteur obtient alors une cotation précise, élaborée avec L’Argus de l’automobile, partenaire de la jeune pousse.

Solution de paiement intégrée

Les négociations peuvent démarrer. A moins que l’acquéreur potentiel n’embraye d’abord sur l’élaboration d’un dossier de financement avec Cetelem, lui aussi partenaire de Cartch. Reste à finaliser et sécuriser la transaction (garantie trois mois par la start-up). Outre le scan des documents administratifs (carte grise, certificat de non gage, etc.), l’appli est dotée d’une solution de paiement agréé par la Banque de France. « L’acheteur vire la somme nécessaire sur son compte Cartch. Elle sera ensuite créditée au vendeur. Nous facturons au premier un forfait unique de 99 euros par transaction, qu’elle que soit son montant » poursuit Sébastien Mizon.

Le créateur de l’application compte enrichir son site communautaire avec d’autres services. Comme une cotation pour une prime d’assurance, si un partenariat est initié avec un comparateur. Ou la délivrance de la nouvelle carte grise grâce aux liens tissés avec carte grise.fr, une start-up incubée elle aussi par le Groupe Gueudet. Une chose est sûre : «  Cartch ne s’alliera jamais avec un constructeur ou des concessionnaires. Nous sommes et resterons un site qui ne rassemble que des automobilistes » conclut Sébastien Mizon.