Se connecter S’abonner

Autocars « Macron » : l’offre s’adapte et varie selon les saisons

Avec près de 262 villes desservies, les autocars interurbains « Macron » desservent plus la montagne en hiver et le littoral en été.

Car
Crédits: iStock.

Un maillage toujours plus fin du territoire. Les autocars interurbains « Macron » permettaient durant le dernier trimestre 2018 de rejoindre 262 destinations en France. C’est 18 villes de plus par rapport à la même époque, en 2017, selon un rapport de l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer), dévoilé mercredi.

Hausse de la fréquence

Cette dernière observe que l’offre suit la saisonnalité des déplacements. Ainsi, entre le 3ème trimestre et le 4ème trimestre 2018, il vous était plus difficile d’accéder au littoral mais l’accessibilité des zones de montagne était facilitée : 60% des destinations arrêtées entre ces deux trimestres concernaient des villes du littoral. Parmi les 14 destinations ouvertes pour ce dernier trimestre 2018, 11 sont situées en montagne. La fréquence est aussi en hausse : 799 départs quotidiens ont été recensés par l’Arafer durant le dernier trimestre 2018, soit 6% de plus par rapport à la même période en 2017.

9 millions de passagers en 2018

L’opérateur qui vous permet de rejoindre le plus de destinations reste FlixBus, selon l’Arafer, puisqu’il dessert 68% de l’ensemble des villes et qu’il opère 59% de l’ensemble des liaisons commercialisées. Il se positionne devant Ouibus (racheté par Blablacar et qui deviendra Blablabus) et Eurolines/Isilines. Les liaisons desservies par ces trois principaux opérateurs ne représentent que 24% de leur offre, ce qui représente 364 liaisons. En tout, le marché comptait 13 opérateurs en décembre dernier, dont 10 centrés sur une offre locale et ciblée.

A LIRE >>> Avec Ouibus, BlaBlaCar prend l’autocar de la SNCF

L’Arafer note également que de plus en plus de Français prennent les autocars « Macron » : ainsi près de 9 millions de personnes ont emprunté ce mode de transport en 2018. Un chiffre de fréquentation en progression de 26% par rapport à l’année 2017. Parmi les liaisons les plus fréquentées, on retrouve Lille-Paris, aéroport de Lyon-Grenoble, Paris-Rouen, Lyon-Paris et Grenoble-Lyon. Le secteur emploie 2563 personnes, dont une majorité de conducteurs.