Se connecter S’abonner

Les algorithmes de Facebook seront désormais plus respectueux du deuil

Le réseau social bleu a promis mardi 9 avril d’améliorer son algorithme pour éviter des situations qui peuvent être embarrassantes.

Facebook avait déjà fait des progrès dans la gestion des profils de personnes décédées. Il est notamment possible de transformer le compte d’une personne défunte en un compte de commémoration, en fournissant des pièces justificatives au réseau social pour prouver le décès.

Une démarche que peuvent entamer des amis ou des membres de la famille du défunt. La page commémorative sera ensuite gérée par un contact « légataire », désigné par la personne avant son décès, via un formulaire dans les paramètres du profil. Une fois cette démarche effectuée, le compte commémoratif ne s’affiche plus dans les publicités, les suggestions d’amis, etc.

Mardi, Facebook a reconnu que cette démarche « peut constituer une grosse étape que tout le monde n’est pas prêt à franchir immédiatement ».

A LIRE >>> Facebook veut davantage respecter votre vie privée

Faire intervenir l’intelligence artificielle

Le réseau social veut donc que les profils des personnes décédées, qui n’ont pas encore été transformés en page commémorative, ne se retrouvent plus dans les notifications des « amis ». « Si un compte n’a pas encore été (transformé) en compte de commémoration, nous utilisons l’intelligence artificielle pour empêcher (le profil) d’apparaître de façon douloureuse, via par exemple des invitations à des événements ou des rappels d’anniversaire. Nous travaillons à être meilleurs et plus rapides là-dessus », a expliqué Facebook. Par contre, il n’a pas été précisé comment l’algorithme allait reconnaître les personnes défuntes.

Près de 30 millions de personnes consultent des profils commémoratifs chaque mois sur le réseau social. Des commentaires de proches de défunts sont régulièrement envoyés à Facebook, pour se plaindre de vidéos ou de notifications où ils peuvent voir leur proche défunt.

Facebook a aussi annoncé dans son communiqué une section « hommage » sur les profils commémoratifs, où les proches pourront partager des publications. Le contact légataire pourra modérer les publications. Les mineurs ne pouvant désigner de contact légataire, Facebook a décidé de permettre aux parents ayant perdu un enfant mineur de faire une demande auprès du réseau pour devenir le légataire du profil.