Se connecter S’abonner

Automobile : un contrôle technique plus cher au 1er juillet ?

Le durcissement du contrôle technique, initialement prévu au 1er janvier 2019, sera finalement bien mis en place au 1er juillet. Des nouveautés qui pourraient entraîner une augmentation des tarifs.

Crédit: istock.

La mesure annoncée en 2018 avait été reportée en raison de la crise des « gilets jaunes ». Le durcissement du contrôle technique en France sera bien mis en place au 1er juillet prochain, selon l’Est Eclair. Un contrôle qui vise particulièrement les véhicules diesels.

Des frais supplémentaires ?

Le nouveau contrôle technique prévoit de renforcer les tests concernant l’opacité des fumées des véhicules roulant au gazole pour augmenter la lutte contre la pollution.  Les contrôleurs devront notamment vérifier que le véhicule n’est pas plus polluant que lors de sa sortie d’usine et la référence sera le chiffre mentionné sur un autocollant figurant sous le capot ou la tranche de la portière avant. Une vignette qui aura valeur « d’homologation ».

Cette mesure devrait booster le marché de la dépollution, et pourrait engendrer des frais supplémentaires pour les automobilistes. Les consommateurs pourraient se voir contraints d’investir dans des nettoyages réguliers des moteurs ou encore des filtres à particules pour tenter d’éviter la contre-visite. Un investissement qui a un coût : un filtre à particules peut coûter jusqu’à 2 000 euros selon l’Internaute.

A LIRE >>> Recyclage des pièces détachées: quand une voiture mise à la casse a toujours de la valeur

La mesure est toutefois paradoxale, puisque les véhicules les plus vieux ne seront pas soumis à ces nouvelles règles selon Boursorama. En effet, ces voitures ne disposent pas de « valeur plaquée ». Ainsi avec la nouvelle norme du contrôle technique, plus votre voiture est jeune, moins elle a le droit polluer.

Une hausse des tarifs prévue pour 2020

La mise en place de ce nouveau contrôle technique devrait engendrer une augmentation de tarif puisqu’elle oblige les centres à investir dans de nouveaux appareils de mesure. Un surplus qui devrait également être justifié par un examen plus long de 15 minutes. Lors de la mise en place du contrôle technique renforcé en mai 2018 les prix avaient augmenté de 20% en moyenne.

Aujourd’hui il faut compter en 50 et 75 euros pour une visite pour un véhicule essence, jusqu’à 85 euros pour un diesel et 120 euros pour une GPL. Des prix qui pourraient être revus à la hausse début 2020.