Se connecter S’abonner

Plus de 1 500 pharmacies ont baissé leur rideau en 10 ans

Le conseil de l’Ordre des pharmaciens a révélé son bilan démographique au 1er janvier 2019. Malgré les fermetures, le nombre de pharmaciens est légèrement en hausse.

Crédit: istock

Un mouvement continu sur les dix dernières années : selon l’Ordre des pharmaciens, 1 556 pharmacies ont définitivement fermé leurs portes depuis 2008. L’année 2018 a été d’ailleurs une année record de fermetures : 238 officines ont fermé dont 226 en métropole (+17% par rapport à 2017). Ainsi, au 1er janvier 2019, 21 665 pharmacies, dont 20 966 en métropole, étaient en activité.

Regroupement d’officines

C’est l’Ile-de-France qui est la région la plus affectée par ce mouvement : 249 fermetures ont été comptabilisées entre 2014 et 2018, devant la Nouvelle Aquitaine (106 fermetures) et Auvergne-Rhône-Alpes (104).

L’Ordre pointe les évolutions réglementaires intervenues ces dernières années et qui ont favorisé les regroupements, pour expliquer ce phénomène. Ainsi, les fermetures sont pour la plupart « actives » et non « contraintes », c’est-à-dire qu’elles sont liées à un regroupement de plusieurs officines ou à une cession de clientèle plutôt qu’une fermeture sans repreneur ou une liquidation.

A LIRE >>> Pharmacie: acheter certains médicaments sans ordonnance coûte maintenant plus cher

L’accès au médicament reste préservé

Cependant, l’Ordre des pharmaciens ne s’inquiète pas pour autant : « Le maillage territorial reste équilibré et harmonieux. Pour 100 000 habitants, on recense en moyenne 32,4 officines et 7,3 laboratoires de biologie médicale, ainsi que 3,7 pharmacies à usage intérieur (PUI) [c’est-à-dire une pharmacie d’hôpital par exemple, NDLR]. L’accès aux produits de santé et aux examens se situe entre 15 minutes (pour une officine) et 30 min (pour un laboratoire de biologie médicale – LBM) sur la quasi-totalité du territoire ».

Concernant les pharmaciens, le rapport du conseil de l’Ordre indique qu’ils sont 74 115 inscrits à l’Ordre au 1er janvier 2019. Un chiffre en hausse de 0,1% par rapport à 2017 et de 1,9% par rapport à 2008. La profession est majoritairement féminine (67% des inscrits). L’âge moyen est de 46,7 ans.