Se connecter S’abonner

Coronavirus: un fonds d’un milliard d’euros pour les « microentrepreneurs, les indépendants »

Les restrictions de déplacement qui entrent ce mardi 17 mars en vigueur dans toute la France vont encore freiner l’activité économique. Dans ce contexte, le ministre de l’Économie a annoncé la création d’un fonds « pour les microentrepreneurs, pour les plus petites entreprises, pour les indépendants ».

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a annoncé la création d’un fonds de solidarité de 1 milliard d’euros au « minimum » pour « les microentrepreneurs, pour les plus petites entreprises, pour les indépendants, qui ont moins d’un million de chiffre d’affaires ». C’était ce mardi 17 mars sur RTL. Le ministre estime à 70 % la chute de leur chiffre d’affaires entre mars 2019 et mars 2020. 

Décrit comme « un filet de sécurité à tous ceux qui ne rentreraient pas dans le cadre des autres aides qui sont apportées », le nouveau dispositif se veut solidaire en période de crise sanitaire. « On va faire simple. On va faire massif et on va faire solidaire : 1 500 euros, c’est le tarif de base qui sera garanti sous forme forfaitaire à toute entreprise qui rentrerait dans ce champ », a expliqué Bruno Le Maire.

Vers une croissance négative

Jusqu’à cette déclaration, les trois catégories visées par le fonds de solidarité se sentaient seules face aux conséquences économiques du coronavirus, décrites par le ministre comme « une guerre économique et financière », à l’instar du vocabulaire utilisé la veille par Emmanuel Macron, lors de son allocution télévisée.

A LIRE >> Coronavirus : les mesures des banques pour soutenir les entreprises

Pour Bruno Le Maire, c’est certain, la croissance pour l’année 2020 va être détériorée. Pour le moment, il table sur un recul de 1 % du PIB. Le gouvernement présentera « dans quelques heures » un projet de loi de finances rectificatif, il inscrira une « prévision de croissance en 2020 − 1 %, c’est-à-dire une “croissance négative” ».