Se connecter S’abonner

Coronavirus: jusqu’à 5 000 euros pour aider les petites entreprises à protéger leurs salariés

L’assurance maladie met en place un dispositif dédié au financement de 50 %, hors taxes, des investissements des entreprises de moins de 50 salariés dans des équipements de sécurité sanitaire. Le dispositif vaut aussi pour les indépendants.

Masques, visières, séparations en Plexiglas, guide files, lavabo… En raison de l’épidémie de coronavirus, la reprise du travail est liée à des règles sanitaires strictes auxquelles personne n’échappe. Pas même les plus petites entreprises. Pourtant, ces protections ont un coût. Alors, l’assurance maladie, au travers de sa branche « risques professionnels » propose une nouvelle subvention, afin d’aider les entreprises de moins de cinquante salariés et les travailleurs indépendants à financer la mise en place des gestes barrières, explique Le Monde.

L’aide vise à rembourser jusqu’à 50 % (hors taxes) de l’investissement dans du matériel de protection dès que celui-ci atteint 1 000 euros. Elle vaut pour les équipements destinés à faire respecter les distances et à protéger les postes de travail (vitres, Plexiglas, barrières…), ainsi que les supports d’information (écrans, tableaux…).

Des formulaires spécifiques

Dans le cas des entreprises installées dans des locaux trop petits, le financement vaut également pour les surfaces additionnelles, provisoires, sans oublier les installations sanitaires supplémentaires telles qu’un lavabo ou des toilettes. Les masques, gel hydroalcoolique et visières de protection ne sont pris en charge que si l’entreprise a investi dans au moins une de ces mesures barrières. Quant aux gants et aux lingettes, ils sont exclus du dispositif, comme les équipements pour le télétravail et les éléments à usage unique.

A LIRE >> La BPI lance une plateforme en ligne pour les TPE et PME en difficulté

Qu’ils louent ou achètent leurs équipements entre le 14 mars et le 31 juillet, les professionnels éligibles doivent adresser leurs demandes à l’antenne régionale de l’assurance maladie à laquelle ils sont rattachés. Pour ce faire, ils disposent d’un formulaire spécifique mis en ligne sur le site Ameli. L’un concerne les entreprises de moins de 50 salariés, l’autre les indépendants. Le site rappelle également les adresses des caisses régionales et liste les équipements pris en charge.