Se connecter S’abonner

Budget: jet de mégot, de masque… l’amende va doubler

Jeter son mégot par terre est déjà sanctionné par une amende de 68 euros. Celle-ci passera prochainement à 135 euros et vaudra aussi pour les masques, les gants et les dépôts sauvages d’ordures.

masque
Pollution du sol avec un masque de protection jeter par terre, le 29 mai, Gace, France. Soil pollution with a protective mask thrown to the ground, May 29, Gace, France.//BLOCHRAPHAEL_0304.2483/2006020923

Trop de masques et gants portés par les Français en raison de la crise sanitaire du coronavirus finissent jetés au sol. Face à cette nouvelle pollution, Brune Poirson, la secrétaire d’État à la Transition écologique a annoncé un durcissement des sanctions. Un projet de décret prévoit de faire passer le montant de l’amende pour jet ou abandon de déchets au sol, actuellement de 68 euros, à 135 euros.

Le projet, qui devrait être présenté mi-juin, vaut également pour les mégots ou encore les dépôts sauvages d’ordures. L’amende pourrait même monter à 375 euros, voire 750 euros si la police établit un procès-verbal et le transmet au tribunal, selon le ministère. 

Emballer son masque et ses gants

Cette mesure s’inscrit dans le cadre de la feuille de route pour l’économie circulaire lancée et 2018 et « trouve avec le Covid-19 un nouvel écho, avec la multiplication du nombre de nouveaux déchets abandonnés liés à la crise sanitaire » au lieu d’être jetés à la poubelle, souligne le ministère. « Il faut que chacun comprenne que tout déchet jeté par terre finit souvent sa route dans l’océan », a précisé Brune Poirson, qui a participé à une collecte de déchets sur une plage du Cap-Ferret, dimanche 7 juin.

Pour ce qui est des masques et des gants, le ministère de la Santé recommande de les emballer dans un sac avant de les déposer dans une poubelle. Il faudra ensuite attendre 24 heures avant de déposer cette dernière dans celles qui sera récupérée par les services de collecte. Ce délai de 24 heures est nécessaire pour préserver la santé des personnels et limiter les risques de propagation du coronavirus.