Se connecter S’abonner

Les ménages ont payé plus d’un mois de salaire minimum en chauffage en 2020

La facture moyenne du chauffage était de 1.684 euros en France en 2020, soit plus d’un mois de salaire pour les personnes qui touchent le SMIC.

chauffage
Crédit: iStock.

Le chauffage pèse lourd dans le budget des ménages français. En 2020, la facture moyenne s’élevait à 1.684 euros, soit plus d’un mois de salaire équivalent au SMIC brut. Selon l’étude publiée par Effy le 14 janvier 2021, la facture varie en fonction du type d’énergie utilisée. Le fioul coûte le plus cher, soit 2.108 euros. Ensuite, l’électricité, à 1.777 euros par an et le gaz, qui coûte 1.369 euros. Enfin, le chauffage au bois est le moins cher, soit 1.147 euros en moyenne l’an dernier. Ces prix ont été calculés en tenant compte des données de 10.824 personnes qui ont utilisé les sites du groupe Effy. Les surfaces aussi doivent être prises en compte pour l’évaluation du coût du chauffage : ainsi, le fioul équipe des logements plus spacieux, de 142 mètres carrés en moyenne, alors que l’électricité chauffe des logements de 112 mètres carrés en moyenne.

Toutefois, l’électricité est plus chère si on compare les prix pour une même surface : 16 euros le mètre carré, contre 15 euros pour le fioul. Le gaz coûte 11 euros le mètre carré et le bois, 9 euros le mètre carré en moyenne, selon cette étude d’Effy. Ces données arrivent au moment où les tarifs de l’électricité devraient augmenter : en effet, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) envisagerait de hausser les tarifs de 1,73% pour les particuliers et de 3% pour les professionnels au 1er février. Cela représente 16 euros en plus sur la facture par an pour un foyer et 25 euros pour ceux qui se chauffent uniquement à l’électricité.

Hausse de 13% des prix de l’électricité depuis juin 2019

Cette hausse des tarifs de l’électricité n’est pas encore confirmée. Cependant, si elle intervient, elle aura été de plus de 13% depuis juin 2019, selon franceinfo. La maintenance de certaines centrales nucléaires et autres installations a été reportée en raison de la crise sanitaire, il y a donc eu moins de production et elle a coûté plus cher. De plus, les impayés seraient plus nombreux, notamment dans les petites entreprises.