Se connecter S’abonner

Électricité : vers une augmentation de 1,6% des tarifs réglementés

À compter du 1er février 2021, les tarifs réglementés de vente de l’électricité devraient augmenter de 1,6% en France.

électricité
Créit: iStock.

La hausse des tarifs de l’électricité sera un peu moins élevée que prévu, mais elle sera bien au rendez-vous. Cette augmentation, toutes taxes comprises, concernerait les tarifs « bleus » résidentiels. Elle représenterait 15 euros par an en moyenne sur la facture du client, a détaillé la CRE dans un communiqué.

La commission propose également une hausse de 2,6% TTC pour les professionnels. Cette hausse se justifie notamment par « les conséquences de la crise sanitaire de la Covid-19 sur le système électrique français », a-t-elle expliqué.

« Les mesures prises pour enrayer l’épidémie, qui ont notamment perturbé les opérations de maintenance du parc nucléaire, conjuguées à l’écrêtement de l’Arenh (accès régulé à l’énergie nucléaire historique, NDLR) dont le plafond a à nouveau été largement dépassé lors du dernier guichet de novembre 2020, ont entraîné une hausse des coûts d’approvisionnement en énergie et en garanties de capacité », poursuit la CRE.

Coûts de commercialisation en hausse

« En parallèle, les coûts de commercialisation d’EDF ont augmenté pour les clients professionnels, dans un contexte de recrudescence des impayés », a-t-elle encore justifié.

Reste désormais au gouvernement d’approuver ou non cette augmentation tarifaire. « Les ministres de l’énergie et de l’économie ont toutefois la possibilité, dans un délai de trois mois, de s’opposer à la proposition de la CRE et de lui demander, le cas échéant, d’en formuler une nouvelle », a fait savoir la commission.