Se connecter S’abonner

Covid-19 : en janvier, les Français préfèrent l’épargne aux achats importants

Le moral des ménages en France s’est nettement replié en janvier après avoir rebondi en décembre, la part de ceux qui veulent épargner se rapprochant de son plus haut niveau historique, selon l’Insee.

Avec un taux moyen brut de 0,11 % au début de 2021, selon la Banque de France, les livrets bancaires sont très peu rentables. Cependant, vous pouvez parfois trouver des offres promotionnelles très intéressantes pour quelques mois. Montrez-vous opportuniste !
Crédit: iStock.

L’opportunité de faire des achats importants est ainsi en « nette baisse », tandis que celle d’épargner est « en très forte augmentation », précise l’Institut national des statistiques. Sur fond de regain d’intensité de l’épidémie de Covid-19, la part des ménages qui juge qu’il est opportun d’épargner progresse ainsi très fortement. Elle rejoint son niveau de décembre 2012, très proche de son plus haut historique, atteint en 1994 et 1995, relève encore l’Insee dans son communiqué.

L’indicateur synthétique qui reflète le moral des ménages perd trois points, à 92 points, contre 95 points atteints en décembre, et une moyenne de longue période qui est de 100.

L’indicateur qui reflète la propension des Français à consommer ou à épargner était tombé en novembre à 89, son niveau le plus bas depuis la crise des gilets jaunes en décembre 2018.

En janvier, la proportion des ménages estimant qu’il est opportun de faire des achats importants baisse nettement, selon le communiqué qui ajoute que le solde d’opinion des ménages par rapport à leur situation financière future se détériore fortement, même si ce solde reste meilleur qu’en novembre.