Se connecter S’abonner

Chômeurs en fin de droit : vers une nouvelle prolongation des allocations

Les allocations chômage sont prolongées pour les personnes étant arrivées en fin de droit depuis le 30 octobre 2021. Explications.

allocations
Crédit: Frederic DIDES/SIPA

Un poids en moins pèse sur les épaules des chômeurs en fin de droit. L’ordonnance n° 2021-135 du 10 février 2021, prolonge le versement de leurs allocations chômage « jusqu’au dernier jour du mois civil au cours duquel intervient la fin de l’état d’urgence sanitaire ». C’est-à-dire le 30 juin. Le texte, publié au Journal officiel du jeudi 11 février, précise cependant que le ministère du Travail pourra, selon l’évolution de l’épidémie de Covid-19, fixer une autre date à laquelle la prolongation des droits prendra fin. Pour ce faire, il devra recourir à un arrêté, qui lui permettra de stopper la mesure avant le 30 juin ou bien après.

De la même manière, si le gouvernement vient à prendre de nouvelles mesures sanitaires ayant des répercussions directes sur le marché de l’emploi ou compliquant la recherche d’un travail, une nouvelle date pourra être fixée. Toujours à l’aide d’un arrêté. Cette mesure concerne les demandeurs d’emploi en fin de droit depuis le 30 octobre 2020.

Pas de démarches à faire

Deux types d’allocations sont concernées par cette prolongation, comme le précise Pôle Emploi : l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) pour les personnes qui arrivent en fin de droits à compter du 30 octobre 2020 et jusqu’au 15 février 2021 (inclus), ainsi que l’allocation de solidarité spécifique (ASS) dont le renouvellement intervient à compter du 30 octobre 2020 et jusqu’au 15 février 2021(inclus). Les chômeurs percevant l’allocation d’assurance à la charge des employeurs publics sont aussi visés par cette aide, qui ne nécessite aucune démarche. Celle-ci est, en effet, appliquée automatiquement dans ces trois cas. En revanche, les bénéficiaires doivent continuer de s’actualiser auprès de Pôle emploi, comme il le faisait jusque-là.

Le 31 janvier, déjà, des chômeurs en fin de droit avaient bénéficié d’un geste de la part du gouvernement. Un arrêté leur a annoncé un répit supplémentaire jusqu’à la fin du mois de février. Les bénéficiaires de l’assurance-chômage, dont les droits devaient s’achever entre la publication de l’arrêté et le lundi 15 février, toucheront encore automatiquement en février le même montant d’allocations qu’en janvier. Attention à la date de fin de droits. En effet, les demandeurs d’emploi indemnisés qui arrivent en fin de droit à compter du 16 février 2021 ne bénéficient pas de cette prolongation. La date de fin de droits est celle indiquée à la suite de l’actualisation mensuelle sur le site de pole-emploi.fr, précise Pôle Emploi.