Se connecter S’abonner

Carburants : pourquoi les prix grimpent en flèche

Le début de l’année a été marqué par une flambée des prix des carburants. Les annonces faites autour du vaccin contre le Covid-19 expliquent en partie cette hausse.

carburants
Crédit: iStock.

Si la crise sanitaire du Covid-19 est loin d’être terminée, les prix des carburants ont retrouvé leurs niveaux d’avant la pandémie et pèsent sur le budget des ménages. Cette évolution s’explique sans surprise par la hausse du pétrole brut, indique BFM TV mercredi 3 mars. « Depuis le début de l’année, le prix du pétrole brut a augmenté de 14 dollars, retrouvant son niveau de début 2020, cela entraîne cette hausse moyenne de 11 centimes sur l’essence sans-plomb 95 et de neuf centimes sur le gazole », détaille Olivier Gantois. Le président de l’Union française des industries pétrolières (Ufip) explique également que les pays producteurs de pétrole, l’OPEP et la Russie plus particulièrement, ont maintenu leur accord de limitation de la production, qui a eu pour effet d’alimenter la hausse avec une offre stable dans un contexte de demande en progression. Par exemple, le prix moyen du gazole est passé de 1,396 euro en février 2020, à 1,116 euro en mai avant de remonter à 1,342 euro en février dernier. Le SP 98, lui, a atteint 1,51 euros et le SP 95 – E10 1,44 euros

Vers une stabilisation des prix ?

Mais cette reprise est aussi en partie liée au lancement de campagnes de vaccination contre le Covid-19. Dès le mois de novembre, chaque annonce de la découverte d’un sérum a permis un constat : une hausse du prix du pétrole brut et donc des carburants. « Ensuite, ces vaccins semblent efficaces, ce qui repousse le spectre d’un reconfinement généralisé. Les Etats cherchent à éviter un tel scénario et cela conforte la perspective d’une reprise économique », ajoute le spécialiste.