Se connecter S’abonner

A qui a le plus profité la hausse du salaire moyen ?

En vingt ans, le salaire moyen a augmenté de 13,1% dans le secteur privé selon l’Insee. Cette hausse n’a pas profité de la même manière à tous les Français.

salaire

Depuis 1951, le pouvoir d’achat a progressé de 2% en moyenne par an, en France. La hausse régulière des salaires moyens des salariés du secteur privé a contribué à cette évolution. Comme l’explique l’Insee, dans une étude publiée vendredi 9 avril, leurs salaires ont augmenté de 0,6% par an en moyenne entre 1996 et 2018. A la fin de cette période, le salaire net annuel moyen était de 27.980 euros net. Mais les hausses n’ont pas profité de la même manière à tous les Français.

Le salaire des ouvriers a progressé plus rapidement que celui des autres catégories socioprofessionnelles, indique l’Insee. En vingt ans, il a progressé de 15,3% sur la période, soit une hausse annuelle de 0,6% par an en euros constants. En 2018, il était de 21.460 euros net en 2018. A titre comparatif, le salaire des cadres a augmenté en moyenne de 0,2 % par an. Arrivé à 50.600 euros net en 2018, il n’a pas suivi la même évolution en raison d’une part variable dépendant de la performance individuelle ou collective. Par ailleurs, les salaires des cadres sont les plus sensibles aux chocs conjoncturels. Ainsi, ils ont fortement augmenté au début des années 2000, avant de baisser davantage de 2009 à 2013, à la suite de la crise de 2008.

Moins d’écart entre les femmes et les hommes

L’institut met également en avant une réduction de six points de l’écart salarial entre femmes et hommes. Soit un quart par rapport à son niveau de 1996. Au cours de la période étudiée, le salaire net moyen des femmes a progressé de 0,8% par an en moyenne, contre 0,5% pour celui des hommes. Ce phénomène s’explique, en partie, par le fait que davantage de femmes ont occupé des emplois plus qualifiés. Alors qu’en 1996 elles occupaient 24% des postes de cadres, cette part est passée à 36% en 2018. La même année, le salaire annuel net moyen des femmes s’établissait à 25.110 euros et celui des hommes à 30.020 euros.