Se connecter S’abonner

Consommation : les Français de plus en plus nombreux à acheter sur internet

Au premier trimestre 2021, il y a eu plus d’un million de cyberacheteurs en plus que l’année précédente.

acheter
Crédit: iStock.

Le e-commerce cartonne. Selon l’Observatoire des Usages Internet de Médiamétrie dans son étude publiée le 27 mai, 41 millions de personnes ont acheté en ligne au premier trimestre 2021, soit un million de cyberacheteurs supplémentaires par rapport à l’année précédente. La fermeture des commerces non-essentiels a contribué à l’essor du commerce en ligne.

Ainsi, le e-commerce « a permis également à de très nombreuses entreprises de maintenir une activité économique, car sans internet beaucoup d’entre elles se seraient trouvées privées de débouchés », précise Marc Lolivier, délégué général de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad). Pour lui, il ne s’agit pas d’une « parenthèse », mais plutôt « un accélérateur vers un commerce plus phygital », avance-t-il, « combinant à la fois le magasin et le digital ».

Concernant le type d’achats, les internautes ont effectué en moyenne 18,8 achats en trois mois, principalement des denrées alimentaires. Ce phénomène avait été observé avant le début de la crise sanitaire, mais celle-ci l’a renforcé. Ensuite, ce sont les produits culturels qui sont les plus achetés en ligne, suivis de l’hygiène/beauté, et des bijoux et des montres. Trois catégories ont été identifiées par les auteurs de l’étude de Médiamétrie : les gros, les moyens et les petits acheteurs. Les premiers représentent 24% des cyberacheteurs, soit plus de 25 achats en trois mois, les seconds représentent 33% des acheteurs en ligne, soit 25 à 11 achats et enfin, les petits acheteurs sont les plus nombreux, 43%. L’alimentaire arrive là encore en premier pour les gros acheteurs, ainsi que la mode.

Essor du click & collect

Une pratique a connu un essor particulièrement important avec les restrictions sanitaires : celle du click & collect, soit le retrait de commandes auprès de magasins non-essentiels qui ont dû fermer à nouveau. 33% des cyberacheteurs ont choisi cette option au premier trimestre 2021. Enfin, près de huit acheteurs sur 10, soit 75%, sont satisfaits du produit qu’ils ont commandé en ligne.