Se connecter S’abonner

La SNCF propose un abonnement adapté aux télétravailleurs

La crise sanitaire a profondément changé les habitudes des Français. Afin de s’adapter, l’entreprise ferroviaire lance un nouvel abonnement dédié aux télétravailleurs.

SNCF
Crédit: iStock.

Avec le coronavirus, le télétravail fait désormais partie du quotidien des Français. La SNCF a décidé de coller à ces nouvelles habitudes de travail en proposant un abonnement dédié aux télétravailleurs, appelé : « mon forfait annuel télétravail ». Cette nouvelle formule sera vendue « environ 40% moins cher » que l’abonnement de travail classique sur la même destination. Le but ? S’adapter à la nouvelle manière de vivre des Français et proposer une offre aux urbains qui souhaitent quitter les métropoles. L’abonnement inclut 250 trajets par an contre 450 trajets pour le forfait annuel existant.

« Cela représente deux à trois allers-retours par semaine, ce qui correspond à la majorité des accords de télétravail qui sont actuellement négociés dans les entreprises », explique Jérôme Laffon, directeur marketing de SNCF Voyages dans Le Parisien. « Nous avons voulu nous adapter aux nouveaux usages post-Covid de nos clients, qui mixeront davantage distanciel et présentiel, mais aussi nous ouvrir à de nouveaux abonnés », précise-t-il. 

Commercialisé cet été 

Mais quels seront les tarifs appliqués ? Par exemple, pour un trajet entre Paris et Le Mans en seconde classe, il faudra compter 311 euros mensuels au lieu de 519 euros avec l’abonnement mensuel. Pour effectuer ce même trajet mais cette fois-ci en première classe, l’abonnement sera de 478 euros au lieu de 798 euros.

« A l’avenir, les Français n’habiteront pas forcément là où ils travailleront. On peut tout à fait imaginer de travailler à Paris et de résider dans le Mâconnais, à 1H30 de TGV. Ces nouvelles habitudes de vie vont se développer et nous voudrions qu’elles se fassent par le train », souligne Jérôme Laffon. Ce nouvel abonnement, utilisable seulement du lundi au jeudi, sera commercialisé dès cet été et utilisable à partir du 1er septembre prochain.