Se connecter S’abonner

Budget : sur Ryanair vous paierez votre billet plus ou moins cher selon votre carte bancaire

La compagnie aérienne irlandaise affiche des tarifs finaux différents selon la carte bancaire que vous utilisez pour régler vos billets d’avion. Une pratique en contradiction avec la réglementation européenne et interdite en France.

Ryanair indemnisation vol
Crédit: iStock.

La compagnie aérienne low cost Ryanair est une nouvelle fois montrée du doigt. Déjà visée par une enquête concernant le non-remboursement de billets pendant la pandémie, elle fait payer plus cher leurs billets aux détenteurs de certaines cartes bancaires, sans les prévenir en amont. Comme le rappelle Air Journal, dans un article du 7 juin, la pratique est illégale en France. Elle est également interdite par un règlement européen, rejetant la discrimination à la carte bancaire.

Dans la pratique, Ryanair affiche un prix de 189,99 euros pour un aller-retour Marseille-Corfou le 4 août, payé avec une carte Visa. Avec une carte UATP, Ryanair facture le billet au même prix, mais ajoute des « frais de traitement » de 3,84 euros. Le même voyage est donc finalement facturé 193,83 euros. Un montant final qui grimpe à 195,12 euros avec une carte Wallet. « L’interface de réservation ajoute les ‘frais de traitement’ au moment même du paiement, pendant que le numéro de la carte bancaire est renseigné par le passager », indique le média spécialisé dans les transports aériens.

Pratique trompeuse

Dès 2017, la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) avait rappelé à l’ordre les voyagistes en ligne qui s’affranchissaient de la réglementation en affichant des prix plus élevés lors du paiement. Dans un arrêté, elle insiste sur « l’obligation d’afficher le prix final du service dès le début du processus de réservation et dès l’étape de présentation des différentes offres sur les sites comparateurs en ligne ».

L’article L.121-1 du Code de la consommation, considère qu’une pratique commerciale est trompeuse « lorsqu’elle repose sur des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur et portant sur l’un ou plusieurs des éléments suivants : le prix ou le mode de calcul du prix ». Mieux vaut avoir les yeux bien rivés sur le montant de votre facture, au moment de régler vos billets pour les prochaines vacances.