Se connecter S’abonner

Budget : la croissance devrait doper le pouvoir d’achat des Français

La reprise économique devrait profiter aux ménages dont le pouvoir d’achat pourrait progresser de 1,8% dès cette année.

Pouvoir d'achat

La reprise économique est telle qu’elle pourrait s’accompagner d’une élévation du pouvoir d’achat des Français. C’est en tout cas ce qu’espère Olivier Dussopt, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargé des Comptes publics. Invité sur le plateau de BFMTV, lundi 23 août, il n’a pas caché que la situation était meilleure qu’espérée. Prudent malgré tout, il compte sur une prévision de taux de croissance à 6% pour cette année et à 3,5% en 2022, pour voir le pouvoir d’achat progresser sensiblement dès cette année.

« Nous ne sommes pas dans une situation où le pouvoir d’achat des Français serait mis à mal. En 2020 malgré la crise, nous avons eu un maintien du pouvoir d’achat avec une très légère hausse de 0,4%, en 2021 nous espérons +1,8% du pouvoir d’achat des ménages ce qui signifie que l’activité est de retour », a-t-il détaillé.

Une embellie qui a un coût

Signe que la situation économique de la France s’améliore plus vite que prévu, malgré la persistance de la crise du Covid-19, les recettes de TVA au premier semestre 2021 ont dépassé de 6% celles engrangées en 2019 à la même période. « Les recettes étaient de 100 milliards d’euros au premier semestre 2019 et nous sommes à 106,6 milliards d’euros en 2021. (…) Et même par rapport à nos propres prévisions, nous sommes en avance de 2,4 milliards », a précisé Olivier Dussopt.

Cette embellie, qui s’accompagne également d’un retour du taux de chômage à 8%, comme avant la crise, a un coût. Selon Olivier Dussopt, l’Etat aura notamment dépensé 140 milliards d’euros en deux ans pour maintenir l’économie française à flot. Il faut ajouter à cela les pertes de recettes liées à la chute de l’activité.