Se connecter S’abonner

SNCF : l’abonnement annuel télétravail est-il avantageux ?

Afin de répondre aux nouvelles pratiques professionnels, la SNCF a mis en place un abonnement pour les salariés en télétravail, qui est actif depuis mercredi 1er septembre.

sncf
Credit: ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Au mois de juin dernier, la SNCF a présenté sa toute nouvelle politique tarifaire, avec notamment la mise en place d’un abonnement annuel pour les salariés en télétravail. Son objectif ? Compenser la baisse du nombre de voyageurs professionnels suite à la démocratisation du travail à distance. L’autre facteur est aussi de proposer un forfait pour les salariés qui ont déménagé des grandes villes et dont le travail se situe loin du domicile.  

L’abonnement télétravail couvre toutes les liaisons TGV Inoui et les Intercités. En revanche, il est seulement valable du lundi au jeudi, et dans la limite de 250 trajets par an, c’est-à-dire deux à trois allers-retours par semaine. Avec cette nouvelle offre, la SNCF promet aussi une réduction de 40% par rapport aux abonnements classiques.  

Moins de trajets 

Ainsi, pour un trajet entre Paris et Lyon en seconde classe, le forfait mensuel coûtera 343 euros, contre 572 euros avec l’abonnement classique « Mon forfait annuel ». Pour un Nantes-Paris, le prix s’élèvera à 333 euros par mois contre 555 euros avec l’offre classique. Autre exemple, celui des trajets Bordeaux-Paris, l’abonnement sera à 348 euros, contre 580 euros habituellement, soit une économie de 232 euros pour l’usager, relève Capital. Pour les personnes résidant à Lille et travaillant à Paris, il faudra compter 351 euros par mois, contre 586 euros avec l’abonnement classique. 

Mais si les tarifs sont alléchants pour les consommateurs, c’est avant tout car l’offre comprend moins de trajets, explique Capital. En effet, l’abonnement est 40% moins cher qu’un forfait classique, en revanche, il propose 44% de trajets en moins, soit 250 trajets annuel contre 450 avec l’ancienne offre. Pour autant, l’abonnement télétravail reste avantageux pour les usagers prenant le train régulièrement. Par exemple, avec la carte Avantage, un trajet entre Paris et Marseille coûtera désormais maximum 79 euros. Si l’usager effectue trois allers-retours, il devra sortir 474 euros maximum de sa poche. Une somme plus élevée que l’offre télétravail qui coûte 367 euros par mois.