Se connecter S’abonner

Emploi : le salaire horaire des cadres était 2,2 fois plus élevé en 2018 que celui des employés

Le salaire horaire brut moyen était de 18,1 euros en 2018 selon une étude de l’Insee. Les écarts de salaires varient en fonction des catégories socio-professionnelles ou encore des diplômes et de l’âge des salariés.

salaires
Crédit: iStock.

Combien gagnait un salarié en 2018 ? L’Insee répond à la question dans son dernier ouvrage, publié le 10 septembre. Le salaire horaire brut moyen était de 18,1 euros en France (hors Mayotte) pour les salariés d’entreprises privées ou publiques de plus de 10 salariés. Ce chiffre ne prend pas en compte les apprentis et les éléments variables de rémunération, précise l’institut. Le smic horaire brut était de 9,88 euros en 2018, le salaire moyen était donc de 8,2 euros plus élevés. Les écarts peuvent être importants entre les salariés, en fonction de plusieurs critères, notamment de la catégorie socioprofessionnelle. Ainsi, le salaire horaire brut était de 29,2 euros pour les cadres il y a trois ans, soit 2,2 fois plus élevé que celui des employés, à 13,5 euros de l’heure. L’écart est plus réduit avec les professions intermédiaires, notamment les ouvriers.

Autre critère déterminant, les diplômes : un salarié qui avait un bac plus cinq gagnait 81 % de plus en salaire horaire que les salariés niveau bac. Ainsi, le premier percevait en moyenne 27,7 euros de l’heure en 2018, tandis que le second touchait 15,3 de l’heure. Avec un salarié qui avait un niveau brevet des collèges, la différence était de 99 %, ce dernier gagnant 13,9 euros de l’heure. À « toutes choses égales par ailleurs », c’est-à-dire si l’on compare deux salariés avec les mêmes caractéristiques que l’âge, le sexe, le type de contrat, le temps de travail, l’ancienneté dans l’entreprise ou encore la localisation, « l’écart entre le salaire horaire des salariés de niveau bac et celui des niveaux bac plus cinq ou plus se réduit à +19 % », écrit l’Insee.

Les 60 ans ou pas gagnaient plus

L’âge est aussi un élément important : plus on vieillit, plus notre salaire augmente. Ainsi, en 2018, les 60 ans ou plus percevaient 22,9 euros en moyenne de l’heure, tandis que les moins de 30 ans gagnaient 14 euros. « Cela reflète le lien de l’âge avec l’ancienneté dans l’entreprise » précise l’Insee, « ou plus généralement l’expérience professionnelle, mais aussi avec le diplôme ». En effet, les personnes les plus diplômées entrent plus tard sur le marché du travail et travaillent aussi plus longtemps. 

Par ailleurs, l’Insee a étudié les écarts en fonction des secteurs d’activité. Le salaire horaire était plus élevé dans la finance-assurance ; soit 25,3 euros de l’heure, tandis qu’il était de 14,9 euros dans les activités de services administratifs et de soutien. Autre constat, le salaire horaire des femmes était inférieur de 17 % à celui des hommes en 2018, soit 16,4 euros pour les premières contre 19,7 euros pour les seconds. L’écart se réduit en tenant compte des autres caractéristiques observables et il s’établit à 10 %, note l’Insee, parce que les femmes sont moins souvent cadres. Elles sont aussi surreprésentées dans des métiers moins rémunérateurs.