Se connecter S’abonner

Grève à la SNCF, hausse du prix des voitures de location… Les vacances de la Toussaint s’annoncent compliquées

es vacances de la Toussaint débutent vendredi 22 octobre au soir. Les réservations ont été fortes. Cependant, une grève à la SNCF perturbe le trafic des trains. Ceux qui voient leur train supprimé peuvent se reporter sur la voiture, mais les prix de location sont à la hausse.

vacances
Crédit: iStock.

Il y a toujours un hic. Les vacances de la Toussaint débutent vendredi soir au moment où la situation sanitaire s’améliore et que les déplacements en France ne sont pas limités. Les Français ont envie de respirer l’air de la montagne et de la campagne, en témoigne l’envol des réservations. Mais au moment de partir, trois syndicats de la SNCF démarrent une grève, qui va surtout perturber les voyages vers l’ouest du pays.

L’appel lancé par la CGT-Cheminots, SUD-Rail et la CFDT-Cheminots va toucher la circulation des TGV Inouï et Ouigo de l’axe TGV Atlantique, soit la Bretagne, les Pays de la Loire, le Centre-Val de Loire, la Nouvelle-Aquitaine et l’Occitanie. Un sur dix est annulé vendredi, un sur deux samedi et un sur trois dimanche.

Une grève tous les week-ends

Les clients concernés par les annulations sont informés par la compagnie ferroviaire. Les voyageurs pourront se faire rembourser ou échanger leur billet « pour une autre date sans frais », a communiqué la SNCF, qui invite ceux « qui le peuvent à reporter leur voyage ».

Les négociations sur les rémunérations et les conditions de travail des conducteurs menées depuis plusieurs jours ont échoué. Les syndicats dénoncent des journées de travail « toujours plus longues », « une baisse de la rémunération moyenne », une baisse des effectifs aussi, qui entraîne des « refus de congés ».

Une grève que Sud-Rail menace de faire durer. « Une grève ça doit être efficace et pour être efficace, il faut taper au bon moment. Et les collègues ont choisi de faire grève pendant les week-ends et pas uniquement ce week-end, ça sera tous les week-ends jusqu’au mois de janvier », a prévenu, sur BFMTV, le syndicaliste Fabien Villedieu, qui concède que « ce n’est pas par plaisir d’embêter les gens », premières victimes du choix stratégique de la SNCF de réduire les lignes.

Pour se rendre à la campagne ou à la montagne l’alternative idéale du train, c’est la voiture. Et les loueurs en profitent. Comme à chaque vacances, les prix augmentent. Selon une étude de Carigami reprise par BFMTV, depuis la Toussaint 2019, ils ont en moyenne flambé de 35%. À Lyon ou Nice, les tarifs ont grimpé de 50%, note Guillaume Rostand, directeur marketing de Liligo, interrogé par la chaîne d’informations. « On ne trouve des tarifs plus bas que sur les plateformes de locations entre particuliers », précise-t-il. Pour ces vacances, les plus fortes hausses se situent à Toulouse (+69%), Ajaccio (+127%) et Marseille (+55%), d’après le comparateur de location Carigami.

Pour mettre un peu de baume au cœur des automobilistes, qui paient plus cher leur location et leur carburant, Bison Futé prévoit une circulation fluide sur l’ensemble des routes de France, à l’exception de quelques embouteillages à la sortie de la région parisienne vendredi « en fin d’après-midi et en début de soirée », en particulier sur l’A10. Le trafic sera plus dense le dernier week-end d’octobre, à l’orée de la seconde semaine des congés, mais aussi d’un week-end de trois jours avec un lundi férié. Le 29 octobre sera ainsi classé rouge en Île-de-France et orange dans le reste du pays dans le sens des départs.