Se connecter S’abonner

Indemnité inflation : finalement, le montant d’éligibilité sera le même pour les retraités et les salariés

Les conditions d’éligibilité des retraités, des salariés et des étudiants indépendants fiscalement seront finalement les mêmes. Pour toucher l’indemnité inflation, il faudra gagner moins de 2.000 euros net, a confirmé le gouvernement, qui a revu sa copie.

seniors

En matière d’indemnité inflation, il n’y aura pas de régime spécifique pour les retraités. Le gouvernement l’a annoncé mercredi 3 novembre, au travers de la publication d’un dossier de presse consacré au coup de pouce. La prime de 100 euros sera versée entre décembre 2021 et février 2022 aux Français gagnant moins de 2.000 euros net par mois, qu’ils soient salariés, étudiants boursiers et autonomes fiscalement, ou retraités. Une bonne nouvelle après cinq jours de flottement, pendant lesquels certains ex-actifs ont cru qu’ils allaient être exclus du dispositif exceptionnel annoncé par Jean Castex le 21 octobre dernier.

Huit jours plus tard, Matignon avançait que, dans le cas des retraités, l’attribution de l’indemnité inflation dépendrait du taux de contribution sociale généralisée (CSG) et non pas de la limite de 2.000 euros net. Ainsi, les retraités soumis à la CSG à taux plein, soit 8,3%, auraient été exclus du versement de la prime. La Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) chiffre à 29,5% la part des retraités assujettis à la CSG à taux plein, soit 4,3 millions de pensionnés. Pourtant, certains retraités cotisant à taux plein gagnent 1.943 euros net par mois, puisque la CSG à 8,3% s’applique à ceux dont le revenu fiscal de référence atteint ou dépasse 23.147 euros.

Un versement automatique en février

Finalement, le seuil de 2.000 euros net a été retenu pour tous. “L’indemnité inflation sera versée aux bénéficiaires du minimum vieillesse ou d’une pension de retraite inférieure à 2.000 euros net par mois résidant en France, et qui n’étaient pas en activité au mois d’octobre”, souligne néanmoins l’exécutif. C’est donc la pension touchée (de base et la complémentaire) en octobre 2021 dernier qui permettra d’attribuer ou non l’indemnité inflation. La pension de réversion sera également comptabilisée.

Comme annoncé précédemment, le décompte se fera par retraité ou par salarié et non par ménage. Quant au versement de la prime, il sera automatique. Aucune démarche n’est nécessaire. Dans le cas des retraités, elle devrait être versée en même temps que la retraite de base du mois de février 2022.