Se connecter S’abonner

Vacances : la montagne retrouve son public

Après une saison d’hiver morose en 2020, les stations de sports d’hiver rencontrent un fort succès pour les vacances de fin d’année.

ski
Crédit : iStock.

Malgré la cinquième vague, les Français veulent partir pendant les vacances de fin d’année. Les stations de montagne enregistrent des volumes de demandes de réservations beaucoup plus importants qu’en 2019, avant la pandémie de Covid-19. Selon PAPVacances.fr, les chiffres se rapprochent des tendances observées habituellement pour les vacances de février. Toutes destinations confondues, les réservations sont en hausse de 65,2% comparé à 2019, et la montagne enregistre des volumes supérieurs à 50%. Par rapport à 2020, la hausse est encore plus importante : +107,2%. Avec cette accélération de la demande par rapport à l’offre, les prix augmentent de 18,7% dans les stations de ski par rapport à deux ans auparavant. 

D’autres destinations en profitent, enregistrant aussi des records de réservations par rapport à 2019 et 2020, sauf l’outre-mer. Ainsi, les réservations pour le bord de mer ou la campagne explosent aussi. La mer est d’ailleurs la deuxième grande destination fin 2021, passant à 36% des demandes de réservations, soit un peu plus qu’en 2019 (33%), et moins qu’en 2020 (50%) puisqu’elle était une destination de report. Les vacances de Noël 2021 devraient ressembler à celles de 2019, puisque la part de marché (PDM) de la montagne représente à nouveau plus de 50% du total. 

Les Alpes et les Pyrénées

Quels sont les massifs où les Français réservent le plus ? Les Alpes arrivent en premier, avec 67% de PDM, un niveau semblable à deux ans auparavant. L’équilibre est le même entre les massifs montagneux cette année qu’en 2019, les Pyrénées arrivant en deuxième position avec 17% de PDM. Un retour à la normale par rapport à 2020 qui avait vu les massifs de moyenne montagne (Jura, Vosges, Massif central) prendre le gros du marché en raison de la fermeture des remontées mécaniques. Quasi tous les grands domaines skiables alpins et pyrénéens dépassent leurs niveaux de 2019.