Se connecter S’abonner

Crise sanitaire : la ruée vers les tests coûte très cher à l’assurance maladie

En décembre dernier, la Sécurité sociale a remboursé 28 millions de tests antigéniques ou PCR, ce qui représente un milliard d’euros de coût au total.

Covid-19
Crédit : iStock.

Avec l’arrivée du variant Omicron et les fêtes de fin d’année, les Français se sont rués vers les pharmacies et les laboratoires pour se faire tester. Ainsi, une trentaine de millions de tests Covid-19, antigéniques ou PCR, ont été effectués au mois de décembre 2021. L’assurance maladie en a remboursé 28 millions, selon Les Echos le 4 janvier, ce qui devrait lui coûter un milliard d’euros en un mois. En effet, ils sont pris en charge à 100% et sans avance de frais pour les personnes vaccinées. Un coût très important puisque l’enveloppe totale prévue était de six milliards d’euros sur l’année entière. 

Le nombre de cas a bondi à la fin de l’année, passant à 200.000 contaminations par jour à Noël. Le taux d’incidence était de 1.660 cas pour 100.000 habitants au 30 décembre selon le quotidien, et le taux de positivité des tests était alors de 16%. Heureusement, les tests coûtent moins cher aujourd’hui qu’il y a un an : le coût moyen unitaire est passé de 61 euros en décembre 2020 à 36 euros en décembre 2021. La Sécurité sociale avait déjà enregistré un pic de tests lors des précédentes fêtes avec 9,5 millions de tests et 580 millions d’euros de coût. 

Plus de tests antigéniques

Cette baisse du coût des tests Covid-19 est due à la diminution des honoraires versés aux libéraux de santé, explique le journal Les Echos. Elle compense ainsi la hausse du nombre de tests effectués. De plus, il y a plus de tests antigéniques qu’auparavant, ce qui est moins coûteux, car l’analyse ne passe pas par un laboratoire. Ces derniers représentent la majorité des dépistages effectués, soit 65% des tests remboursés en décembre dernier.

Le mois de janvier devrait enregistrer de nouveaux records, les volumes étant supérieurs à un million de tests par jour. En tout, les professionnels de santé ont effectué plus de 200 millions de tests depuis mars 2020.