Se connecter S’abonner

Budget : quels changements au 1er mars ?

Hausse du tabac, pension alimentaire, tickets-restaurants… Voici tout ce qui change pour les ménages français à partir du 1er mars.

tickets restaurant
iStock

Plusieurs changements interviennent en ce début du mois de mars avec des conséquences directes sur le budget des ménages français. 

Le versement des pensions alimentaires facilité 

La Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) et la Mutualité sociale agricole (MSA) ont annoncé la généralisation de « l’intermédiation financière » concernant les pensions alimentaires, dès le 1er mars prochain. Ainsi, toutes les pensions alimentaires seront désormais versées par l’intermédiaire de l’Agence de recouvrement et d’intermédiation des pensions alimentaires. Le but ? Eviter les impayés. Ce service sera en vigueur dès le 1er mars pour les divorces devant la justice fixant une pension. Il sera effectif au 1er janvier 2023 pour les autres types de décisions de justice en lien avec une pension alimentaire, rapporte Le Parisien

Hausse du prix du tabac

Le prix de plusieurs marques de cigarettes va augmenter de 10 centimes par paquet à partir de ce mardi. Le prix des cigarettes va, lui, connaître une hausse jusqu’à 50 centimes d’euros. Cependant, les tarifs de certains tabacs à rouler vont diminuer légèrement.

Plafond des tickets-restaurants

Le plafond des tickets-restaurants fixé à 38 euros va être prolongé jusqu’à fin juin afin de continuer à soutenir le secteur de la restauration particulièrement impacté par la crise sanitaire. Initialement, il devait revenir à 19 euros le 28 février.

Versement de la prime Macron

Les employeurs disposent encore d’un mois pour verser la prime Macron à leurs salariés, jusqu’au 31 mars prochain. Son montant s’élève jusqu’à 2.000 euros par an pour les salariés ayant des revenus bruts qui ne dépassent pas plus de 4.809,45 euros par mois.