Se connecter S’abonner

Pouvoir d’achat : face à l’inflation, les Français limitent la facture

Au mois de février, les prix à la consommation ont progressé de 3,6 %, après une hausse de 2,9 % en janvier.

LP
Crédit : iStock.

Les prix à la consommation poursuivent leur hausse au mois de février. Ils ont progressé de 3,6%, après une augmentation de 2,9% en janvier. En cause ? L’explosion des prix de l’énergie (+21,1%), la hausse du tarif des poissons frais (+10,3%), des produits frais (+5,9%), des légumes (+5,8%) et des fruits (+4,8%), rapporte Le Parisien, mercredi 16 mars. Ainsi, en mars 2022, 68% des catégories alimentaires sont inflationnistes.

Face à cette situation, les Français adaptent leur budget. « Les gens qui devaient refaire leur salle de bains garderont leur épargne au cas où », explique dans le quotidien Flavien Neuvy, directeur de l’Observatoire Cetelem. Pour certains, la priorité est désormais de faire attention aux produits achetés et de sélectionner des produits premiers prix ou des marques distributeurs pour diminuer la facture.

Hausse du recours au drive

Autres astuces ? Etablir une liste précise de courses ou encore se fixer un budget maximal pour ses achats. « Le recours au drive, de plus en plus prisé, permet lui aussi de voir la facture globale diminuer au fil de l’eau », précise dans Le Parisien, Lydia Rabine, experte grande consommation chez Kantar Worldpanel.

Selon une étude de l’institut Kantar de décembre 2021, 46% des Français souhaitent réduire le gaspillage alimentaire afin de s’adapter. Ils sont aussi 44% à souhaiter privilégier le fait-maison. Enfin, les consommateurs vont se diriger vers les enseignes les moins chères comme Lidl, Aldi, Leclerc, Intermarché ou Système U.