Se connecter S’abonner

Allocation de rentrée scolaire : montant, date et plafond de ressources, ce qu’il faut savoir

L’allocation de rentrée scolaire 2022 devrait être versée au mois d’août. Face à l’inflation, une revalorisation de son montant a été demandée.

allocation de rentrée scolaire
Achat de fournitures scolaires dans un hypermarche Auchan.Bordeaux, FRANCE-02/09/2013/POUZET_1644.25/Credit:SERGE POUZET/SIPA/1309021700

Alors que débutent à peine les vacances d’été, certains ménages vont déjà se pencher sur la liste des fournitures scolaires. Un poste de dépense qui n’échappe pas à l’inflation. L’allocation de rentrée scolaire (ARS) sera donc une nouvelle fois plus que bienvenue pour ceux qui peuvent en bénéficier. Celle-ci est versée par la Caisse d’allocations familiales (CAF) dans la plupart des cas, et par la Mutuelle sociale agricole (MSA) pour les professionnels de ce secteur. Son montant a déjà été dévoilé sur le site de la CAF. Toutefois, dans le contexte d’inflation actuel, il pourrait être revu au dernier moment. La Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) avait également demandé un versement anticipé.

Une allocation de rentrée scolaire anticipée ?

L’ARS est versée aux parents d’enfants de 6 à 18 ans. Le montant varie selon la tranche d’âge et est soumis à un plafond de ressources. Elle est de 376, 98 euros pour les enfants de 6 à 11 ans ; de 397,78 euros pour ceux de 11 à 14 ans, et de 411,56 euros pour les enfants de 15 à 18 ans. Le plafond est fixé sur la base des revenus 2020. Il ne faudra pas dépasser 25.370 euros pour les parents d’un seul enfant ; 31.225 euros pour deux enfants, 37.080 euros pour trois enfants et 42.935 euros pour quatre enfants. « En cas de léger dépassement du plafond, une allocation dégressive appelée allocation différentielle, calculée en fonction des revenus, peut être versée », rappelle la CAF.

La date exacte de versement n’a pas été dévoilée, mais selon la CAF, « l’ARS est versée à la fin du mois d’août précédent la rentrée scolaire et en une seule fois ». Le versement anticipé en juillet demandé par la FCPE ne semble pas avoir été retenu par l’exécutif. L’association espérait ainsi permettre aux parents de profiter des promotions souvent proposées en juillet par les commerçants. Elle a également demandé une augmentation du montant pour faire face à l’inflation.