Se connecter S’abonner

Rentrée scolaire : le montant de l’ARS augmente en 2022

L’allocation de rentrée scolaire (ARS) va être revue à la hausse. Son montant a été augmenté par la loi sur le pouvoir d’achat pour faire face à l’inflation.

ARS

C’est un coup de pouce annuel toujours très attendu. Et le contexte d’inflation le rend d’autant plus bienvenu. L’Allocation de rentrée scolaire (ARS) doit être versée en août. Malgré la demande de la Fédération des Conseils de Parents d’Élèves (FCPE), un versement anticipé en juillet n’a pas été retenu. En revanche, l’ARS va être revue à la hausse cette année en raison de l’inflation. Elle fait partie des allocations visées par l’article 5 de la loi sur le pouvoir d’achat, votée mercredi 27 juillet. Celui-ci prévoit une revalorisation de 4 % des « montants des prestations, allocations ou aides individuelles » qui « font l’objet d’une revalorisation annuelle ».

L’ARS versée dès le 17 août

La CAF et la MSA, qui versent cette aide, n’avaient, quelques heures après le vote, pas encore actualisé les montants. Mais selon Merci pour l’info, l’ARS devrait atteindre au maximum 392,05 euros par enfant âgé de 6 à 10 ans et enfant plus jeune inscrit en CP ; 413,69 euros par enfant âgé de 11 à 14 ans ; et 428,02 euros par enfant âgé de 15 à 18 ans. Le site affirme également que les premiers versements devraient intervenir le 17 août. La MSA précise cependant que, concernant les enfants de 16 à 18 ans, « le paiement peut intervenir plus tard (septembre ou octobre) car vous devez d’abord justifier que votre enfant est bien scolarisé ou en apprentissage ».

Le montant de l’ARS 2022 est évalué pour chaque ménage en fonction de ses revenus en 2020 et du nombre d’enfants. Ainsi, une famille avec un enfant ne devra pas excéder 25.370 euros de ressources pour en bénéficier. Ce chiffre grimpe à 31.225 euros pour deux enfants, 37.080 euros pour trois enfants et 42.935 euros pour quatre enfants. Une « allocation différentielle » est également prévue en cas de léger dépassement de ce plafond. Avec la hausse des prix des matières premières, les professionnels du secteur ont annoncé un impact important sur les fournitures scolaires.