Se connecter S’abonner

Chèque énergie fioul : comment l’obtenir et sous quelles conditions

Un chèque énergie supplémentaire va être versé aux ménages modestes se chauffant au fioul. Certains le recevront automatiquement, d’autres devront en faire la demande.

chèque énergie
Crédit: iStock.

Alors que l’hiver approche dans un contexte de tensions importantes sur le marché de l’énergie, une nouvelle aide de l’État entre en vigueur ce lundi 7 novembre. Le gouvernement avait en effet annoncé en septembre qu’un nouveau chèque énergie allait être consenti à certains ménages sous conditions de ressources. Celui-ci est cumulable avec d’autres coups de pouce, réguliers ou exceptionnels, et est spécialement destiné aux foyers se chauffant au fioul. Gabriel Attal, ministre des Comptes publics, avait alors parlé d’une « enveloppe de 230 millions d’euros » destinée à « la moitié de ceux qui se chauffent au fioul ».

Un simulateur pour le chèque énergie fioul

Dans le détail, 1,6 million de foyers devrait être concerné. Le montant du chèque dépendra des revenus et de la situation familiale des bénéficiaires. Il sera de 100 euros ou de 200 euros, selon les cas. Par exemple, une personne seule au Smic touchera le montant maximal si elle a des enfants à charge, mais « seulement » 100 euros dans le cas contraire. Les revenus de 2020 sont pris en compte dans le calcul.

Les ménages déjà bénéficiaires du chèque énergie en 2022 recevront automatiquement un second chèque de 200 euros. Pour les autres, cela dépendra du revenu fiscal de référence par unité de consommation. Mais surtout, dans leur cas, le versement ne sera pas automatique. Ils doivent en faire la demande sur le site chequeenergie.gouv.fr. Le calcul des droits étant complexe, un simulateur a été mis en place afin de connaître son éligibilité. Pour plus de facilité, il est recommandé de se munir de son numéro fiscal, ainsi que d’une facture de fioul.

L’aide doit être versée dès le mois suivant. Pour les foyers qui auraient déjà rempli leur cuve, le chèque restera valable jusqu’en mars 2024. Ce coup de pouce s’ajoute au chèque énergie habituel, versé à chaque printemps, et au « chèque énergie exceptionnel » lui aussi destiné aux plus modestes.