Se connecter S’abonner

Carburants : les prix grimpent de plus de 10 centimes

La baisse des différentes aides mises en place à la pompe a eu raison du prix au litre des différents carburants. Détails.

carburants
iStock

Il y a de quoi râler à la pompe. En effet, selon les chiffres communiqués lundi 21 novembre par le ministère de la Transition écologique, relayés par Le Parisien, les prix des carburants ont fortement grimpé la semaine passée. Par exemple, pour pouvoir obtenir un litre de gazole, il fallait débourser 1,91 euro, soit un peu plus de dix centimes que la semaine précédente. Pour rappel, c’est le même prix qui était en vigueur dans les stations-service au plus fort de la grève des raffineries.

Aider les travailleurs qui utilisent leur voiture à payer leurs carburants

Et d’autres produits sont encore plus touchés par l’envolée des prix. Ainsi, le SP 95-E10 a augmenté de 13 centimes en sept jours, à 1,75 euro. Du jamais-vu depuis l’été 2022. Cette augmentation importante est imputable à la baisse des coups de pouce, car l’aide gouvernementale est repassée à 10 centimes par litre, contre 30 centimes auparavant, depuis mercredi dernier. Concernant celle de TotalEnergies, elle est désormais de 10 centimes, contre 20 centimes auparavant. En vigueur jusqu’à la fin de l’année, elles disparaîtront le 31 décembre 2022.

Mais la disparition pourrait s’annuler grâce à une indemnité carburant travailleur actuellement étudiée par l’exécutif. Plus précisément, il s’agira a priori d’un dispositif ciblé pour aider les actifs à se déplacer dans le cadre professionnel, plutôt que d’une aide généralisée à tous les automobilistes comme c’est le cas actuellement. Rien de précis n’a pour l’instant été figé dans le marbre par le gouvernement, même si la Première ministre a promis que cette aide devait « aider significativement ceux qui effectuent un trajet long pour aller au travail ». Ainsi, la moitié des ménages français devraient pouvoir en bénéficier.