Se connecter S’abonner

Assurances : les tarifs vont augmenter en 2023

La guerre en Ukraine a considérablement percuté le secteur des assurances, qui subit lui aussi l’envolée des prix.

assurances
Crédit : SIPA/ LOISONVINCENT_loison.005

Des tarifs qui augmentent, toujours et encore. Cette fois-ci, c’est sûrement ceux des assurances qui vont augmenter, et ce, dès l’année prochaine. Selon une enquête du comparateur Assurland repérée par nos confrères de RTL, tous les contrats vont augmenter. Dans le détail, le tarif de l’assurance habitation devrait augmenter de 3 à 3,5 %, de 3 % pour l’assurance auto et de 3 % pour l’assurance santé. Bruno Le Maire avait pourtant reçu les assureurs à Bercy. En échange d’un geste de leur part pour ne pas davantage fragiliser le pouvoir d’achat des Français, un engagement (tenu) à ne pas dépasser l’inflation, le gouvernement promettait de ne pas taxer les super-profits.

Les principales assurances vont toutes augmenter

Une telle hausse n’est néanmoins jamais vue depuis dix ans, la moyenne se situant davantage entre 1,5 et 2% de hausse. La guerre en Ukraine a considérablement percuté le secteur des assurances qui doivent faire face à une augmentation du prix des réparations des voitures, le coût des matières premières et des pénuries de semi-conducteurs. Les accidents sont moins nombreux, mais plus coûteux à réparer. En moyenne, sur un an, le coût de l’assurance-auto est d’ailleurs passé de 611 à 630 euros. Environ 800.000 automobilistes rouleraient sans assurance, des jeunes conducteurs en grande partie. D’ailleurs, pour les 18/25 ans, les tarifs ont augmenté de 18 % en moyenne sur un an.

L’assurance habitation est, elle, fragilisée par le réchauffement climatique. L’an dernier, les assureurs ont dû débourser cinq milliards d’euros, contre 3,5 milliards en moyenne au cours des cinq dernières années. La sécheresse de l’été dernier leur aura coûté entre deux et trois milliards d’euros supplémentaires. Sur les 30 prochaines années, les dégâts climatiques sont estimés à près de 150 milliards d’euros, contre 74 milliards déboursés entre 1989 et 2019.

L’assurance santé n’échappera pas non plus à des augmentations. Depuis que pour l’optique, les dents et l’audition, le reste à charge a été mis en place, les tarifs d’assurance augmentent sensiblement. Il faut également penser à la population vieillissante qui souhaite de plus en plus accéder à des soins et dont la note de frais médicaux s’allonge. Et selon l’enquête, cela n’est pas près de s’arrêter.