Budget automobile: le prix des carburants porte la hausse

Dans le contexte du mouvement des « gilets jaunes », né de l’exaspération d’automobilistes face à la hausse des prix des carburants, l’Automobile club association a dévoilé comme chaque année son « budget de l’automobiliste », basé sur l’analyse des coûts de cinq voitures: une Renault Clio essence, une Peugeot 308 diesel, une Dacia Logan diesel, une Toyota Prius hybride (essence-électricité) auxquelles se rajoute pour la première fois une Renault Zoé électrique. 

Selon cette « photographie annuelle », le prix du sans plomb 95 hors taxe a augmenté de 15,4%, celui du gazole de 22,5%. Au-delà des cours du pétrole, un marché mondial, l’association a de nouveau dénoncé un « délire fiscal », pointant les taxes qui ont augmenté de 6% pour l’essence et 12,9% pour le gazole. 

Pourtant, « la voiture continue d’assurer l’essentiel des besoins de déplacements de l’essentiel des ménages français, notamment pour le besoin contraint d’aller travailler (7 salariés sur 10) », selon l’association, qui considère l’automobiliste comme « le consommateur le plus taxé », avec 74 milliards d’euros par an.

Assurance et entretien augmentent plus que l’inflation

Dans le détail, les dépenses d’entretien ont augmenté de 3,4% à 3,8%, les primes d’assurance de 2,5%, soit plus que l’inflation (1,8%). A l’inverse, le péage (+1,36%) et le garage de la voiture (+1,57%) restent en dessous, d’après l’ACA. 

Le budget 2018 pour une Renault Clio a augmenté de 12,7%, mais le modèle choisi par l’association est plus haut de gamme: la finition utilisée l’année passée était la Zen, arrêtée depuis. « Pour coller au report des acheteurs », la nouvelle Clio testée dans l’étude est équipée de la finition Intens. Le même choix a été effectué pour la Peugeot 308 (+10,3%). Le budget pour une Logan diesel, modèle inchangé, a augmenté de 0,3%, celui de la Prius a même baissé de 1,1% grâce à une bonne valeur de reprise à quatre ans. 

A LIRE >>> Budget auto: la recette pour économiser plus de 400 euros d’essence sans rouler pépère

« Face aux préoccupations de la qualité de l’air », l’ACA a également « tenté une première approche chiffrée du budget annuel » d’une Zoé électrique. Le kilomètre parcouru en électrique est 26 % plus cher qu’en thermique.  Surtout, redoute l’association, « demain, rouler en véhicule électrique nous coûtera beaucoup plus cher » en raison de la baisse des subventions et du report de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques vers l’électrique à mesure que les moteurs thermiques vont disparaître. 

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

Assurance vie ING Direct Vie: un contrat simple et efficace

Ce contrat est simple est performant, un atout dans son segment des contrats digitaux.

21/08/2019 21:01

Assurance vie Vivaccio de La Banque Postale: un contrat à éviter

Ce contrat destiné aux clients grand public de La Banque Postale souffre de nombreuses faiblesses.

21/08/2019 19:34

Les Français toujours adeptes de l’endettement

Le niveau d’emprunt des ménages et des entreprises non financières a augmenté de près de cinq points sur un an…

21/08/2019 15:54

Taux bas: si les emprunteurs sourient, les épargnants souffrent et les banques s’essoufflent

La politique de taux bas menée depuis cinq ans par la BCE affecte les établissements bancaires et les épargnants. 

21/08/2019 15:00

Hôpital : les chambres individuelles pourraient réduire jusqu’à 70% le risque d’infection nosocomiale

Une étude montre que les chambres individuelles diminuent le problème des infections résistantes aux antibiotiques.

21/08/2019 13:57

Les Français seront bien consultés en amont de la réforme des retraites

Si l’organisation n’est pas encore définie, cette concertation pourrait se dérouler par le biais d’internet ou dans les mairies.

21/08/2019 12:22