Que vous réserve la nouvelle version de la Renault Zoe?

Une nouvelle version de la citadine électrique Renault Zoé est prévue pour cet automne. C’est le modèle le plus vendu en Europe dans sa gamme.

Sous la pression de normes environnementales durcies, les véhicules électriques connaissent une envolée sur les marchés chinois, européen et américain. Crédit: Frithjof OHM/Frithjof Ohm INCL. Pretzsch.

Renault commercialisera à l’automne une nouvelle génération de son véhicule électrique le plus vendu, la citadine Zoe, qui s’apprête à affronter une concurrence accrue en Europe dans un contexte de forte croissance sur ce créneau.

Lancée en 2012, la Zoe est la petite citadine électrique la plus vendue en Europe. Parmi l’ensemble des véhicules à « zéro émission » de CO2, elle a seulement été dépassée d’une courte tête l’an dernier par la berline compacte Leaf de Nissan, son partenaire japonais, d’après les chiffres du cabinet Jato Dynamics.

A LIRE >>> Voiture électrique: Opel dévoile sa Volkselektroauto, sa voiture populaire électrique

Mais la concurrence s’étoffe. Les rivaux PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall) et Volkswagen s’apprêtent à lancer une offensive électrique dans les prochains mois.

Un moteur plus puissant

La nouvelle Zoe sera dotée d’un moteur plus puissant (100 kw soit 135 chevaux) et d’une nouvelle batterie permettant d’augmenter d’un quart son autonomie à 390 km (selon la norme WLTP). Elle sera équipée d’un nouveau système de charge rapide permettant de récupérer l’équivalent de 150 km en 30 minutes.

« Renault est leader et pionnier, avec déjà 10 ans d’expérience dans l’électrique. Nous avons construit une expertise qui représente un avantage au moment où des concurrents arrivent sur le marché », a déclaré Emmanuel Bouvier, responsable marketing du programme électrique du constructeur français, lors d’une présentation à la presse.

Sous la pression de normes environnementales durcies, les véhicules électriques connaissent une envolée sur les marchés chinois, européen et américain.

En Europe, ils représentent près de 2% du marché mais leurs ventes progressent de 50% par an, grâce aux subventions mises en place dans plusieurs pays, dans le cadre des politiques visant à réduire les émissions de CO2 pour lutter contre le réchauffement climatique.

A LIRE >>> Au 1er juillet, les silencieuses voitures électriques devront être bruyantes

Moquée à ses débuts, quand personne n’y croyait, la politique électrique de Renault, initiée par l’ancien patron Carlos Ghosn, est désormais considérée comme un atout stratégique du constructeur.

8 modèles électriques d’ici à 2022

Zoe s’est vendu à environ 40.000 exemplaires l’an dernier, essentiellement en Europe où il a représenté une vente électrique sur cinq. Le véhicule commence à dégager des marges positives, selon Renault qui a déjà investi 4 milliards dans ces technologies et annoncé un milliard supplémentaire l’an dernier. 

La nouvelle Zoe sera commercialisée à partir de « septembre ou octobre », a précisé M. Bouvier.

Pour ce faire, le groupe au losange a indiqué avoir doublé ses capacités de production dans l’usine de Flins (Yvelines).

Renault table sur huit modèles électriques dans sa gamme d’ici à 2022, avec l’ambition qu’ils représentent 10% de ses ventes à cet horizon. Son plan stratégique prévoit que la rentabilité de ces véhicules atteigne à terme le même niveau que la moyenne de la gamme.

Sur le même thème

Voiture électrique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique