Prime à la casse : ce qui change à partir d’aujourd’hui

À compter de ce jeudi 1er août, les règles de la prime à la conversion automobile se durcissent.

Le gouvernement rabote la prime à la conversion. Crédit : ©Istock

Le gouvernement rabote la prime à la casse. À compter de ce jeudi 1er août, les règles changent pour cette mesure mise en place en 2018. RTL explique que les critères sont désormais beaucoup plus stricts pour ce dispositif censé aider les ménages à acheter une voiture moins polluante.

Premier gros changement : les véhicules diesel d’occasion actuels sont exclus du dispositif. Pour pouvoir bénéficier de la prime, il faudra investir dans un autre type de motorisation ou se concentrer sur les diesels immatriculés à partir de septembre prochain. En effet, le taux de CO2 de la voiture achetée ne doit pas dépasser 117g au kilomètre contre 122 grammes auparavant.

Fini Jaguar et Audi

Autre mesure : fini les Jaguars et autres BMW de luxe. Les véhicules de plus de 60.000 euros sont désormais exclus du dispositif, qu’ils soient électriques ou non. Il faut dire, rappelle Le Parisien, que sur les six premiers mois de l’année, plus de 80 personnes ont reçu un chèque pour acquérir des voitures dépassant les 50.000 euros comme des Tesla ou des Audi. Une petite contradiction pour une mesure censée aider les ménages les moins aisés.

A LIRE >>> Automobile: où va l’argent des péages ?

Désormais pour bénéficier de la prime à la conversion vous devrez également posséder votre véhicule depuis au moins un an et ce dernier ne doit pas excéder 3,5 tonnes en poids total autorisé en charge. Enfin, le montant de l’aide sera désormais calculé sur votre revenu fiscal de référence et non plus sur le caractère imposable ou non de votre foyer.

Un million de bénéficiaires

Pour tenter d’y voir clair et savoir de façon concrète si vous être éligible à cette prime à la casse version 2019, le gouvernement a mis en place un site dédié, pour effectuer une simulation : primealaconversion.gouv.fr.

Avec ce coup de rabot, le gouvernement cherche à faire des économies sur un dispositif qui a rencontré un vif, mais très cher, succès. Le gouvernement tablait en effet sur 500.000 bénéficiaires sur toute la durée du quinquennat… 300.000 personnes l’ont déjà touchée. Désormais, ce sont un million de personnes qui pourraient bénéficier de cette prime.

Sur le même thème

prime à la casse voiture

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique