Auto-écoles: bientôt possible de financer le permis de ses enfants avec ses droits à la formation?

Les professionnels des auto-écoles souhaitent rendre possible la portabilité des droits de formation des parents aux enfants pour financer le permis de conduire.

Pour les syndicats des professionnels de la conduite, la portabilité des droits à la formation permettrait de faire baisser drastiquement le prix du permis de conduire. Crédit: iStock.

Alors que le gouvernement veut inciter les Français à se former avec le lancement de l’application moncompteformation, les professionnels de la conduite veulent permettre aux parents d’utiliser leurs droits pour payer le permis de conduire de leurs enfants. L’idée a été défendue par le Conseil National des Professionnels de l’Automobile (CNPA) auprès du ministre de l’Intérieur, le 15 novembre dernier.

Transférer les droits aux enfants

« 5 à 10% seulement des salariés profitent de leurs droits. Utiliser ces droits pour leurs enfants permettrait de faciliter l’accès au permis de conduire », déclare Richard Zimmer, vice-président en charge de l’éducation routière au CNPA à BFMTV. Il s’agirait ainsi d’ouvrir la portabilité des droits à la formation pour les titulaires d’un compte personnel de formation. Les parents transfèreraient leurs droits à leurs enfants, qui les utiliseraient pour financer les cours de conduite et le passage de l’examen. Il est déjà possible pour un salarié d’utiliser son compte personnel de formation pour passer le permis.

Pour les syndicats des professionnels de la conduite, cela permettrait de faire baisser le prix du permis de conduire, qui se situe en moyenne à 1 400 euros. Les droits à la formation couvriraient partiellement ou intégralement ces dépenses. « Les gens veulent une vraie formation pas une école de conduite low-cost en mettant en place des heures sur simulateur de conduite, le coût du permis devrait diminuer de 10% selon nos estimations alors que l’objectif était plutôt d’aboutir à une baisse de 30% », défend le président du CNPA, Patrice Bessonne.

A LIRE >> L’arnaque au permis de conduire prend de l’ampleur en France

La question de la monétisation des droits à la formation

Christophe Castaner se serait montré intéressé par cette question de transfert des droits, selon un communiqué du syndicat. Cependant, il faudrait trouver un mode de fonctionnement, car cela monétiserait les droits. De plus, le sujet de la portabilité avait déjà été abordé dans des discussions autour du permis de conduire avant d’être mis de côté.

Sur le même thème

budget voiture formation professionnelle permis de conduire

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique