Automobile: le marché français progresse en 2019

Plus de deux millions de voitures ont été mises en service cette année en France. Le marché est porté par les bons résultats enregistrés en décembre.

Les immatriculations de voitures neuves ont bondi de 27,69% en décembre cette année. Crédit : ©iStock

Les immatriculations de voitures neuves ont bondi de 27,69% en décembre cette année. Un bon résultat qui permet au secteur de progresser de 1,88% sur un an selon les données brutes du Comité des constructeurs français d’automobile (CCFA), publiées le 1er janvier.

Sur un an, 2 214 278 voitures neuves ont donc été mises en service. Rien que sur le mois de décembre, ce sont 211.193 nouveaux véhicules qui ont été immatriculés, détaille Le Figaro. Cette belle performance permet de « sauver » la saison du secteur automobile.

Volkswagen en forme

Ce dernier était en effet en recul de 0,25% sur les onze premiers mois de l’année. La faute à un début d’année perturbé par le cycle d’homologation plus stricte WLTP. Le marché hexagonal a toutefois repris des couleurs au printemps avant de repartir à la baisse en juin, juillet et août, puis de rebondir fortement en cette fin d’année.

A LIRE >>> Automobile: l’éthylotest anti-démarrage bientôt généralisé?

Le secteur automobile poursuit ainsi sa croissance, après quatre années consécutives de résultats positifs. À noter que ce sont les constructeurs étrangers qui ont absorbé plus de la moitié du marché, une part qui a légèrement augmenté par rapport à 2018, rappelle BFM.

Les constructeurs français en légère baisse

En décembre, les ventes de voitures étrangères ont ainsi bondi de 40,6% (104 778 unités). Sur toute l’année, le nombre de nouvelles immatriculations a progressé de 3,22%. C’est Volkswagen qui est l’étranger le plus présent sur le sol français. Du côté des constructeurs tricolores, Renault et PSA ont vu leurs ventes progresser de 0,88% sur l’année.

A LIRE >>> Automobile: les pièces détachées d’occasion sont encore rarement proposées par les garagistes

À noter toutefois que la part des constructeurs français a légèrement régressé en 2019 à 56,81M contre 57,37% l’année dernière.

Sur le même thème

automobile Peugeot Renault

Réactions et commentaires

Sur la même thématique