Prime à la conversion: 820 millions d’euros distribués aux Français en 2019

En moyenne, les Français voulant acheter une voiture moins polluante ont reçu 2 176 euros.

En 2019, le gouvernement a choisi de diminuer le bonus écologique. Les conditions d’attributions des aides à l’achat d’un véhicule moins polluant vont être restreintes à partir de l’année 2021. En effet, le bonus automobile connaît un véritable succès. En 2019, 820 millions d’euros ont été versés aux Français. 376 831 demandes ont été approuvées, ce qui représente une moyenne de 2 176 euros par subvention. En 2018, le bonus représentait 253 412 demandes pour une moyenne de 1 973 euros.

Une baisse des primes à partir du 1er août

Le gouvernement a ainsi décidé de restreindre ces aides le 1er août dernier. Ce changement est visible dans les chiffres : entre janvier et juillet 2019, 38 000 primes ont été versées par mois contre 22 000 primes à partir du 1er août. D’ici le milieu de l’année 2021, l’État devrait donc aboutir à son objectif d’un million d’aides distribuées, détaille BFMTV.

A LIRE >> Automobile: comment déjouer les pièges du malus

Des aides en direction des ménages les moins favorisés

Quelles voitures sont les plus concernées par ces versements d’aides ? En premier, on retrouve les véhicules thermiques Crit’Air 1 (80% des primes). Les voitures électriques représentent 13% des aides et les hybrides rechargeables 0,7%. Les Français choisissent prioritairement des voitures d’occasion, 67% des subventions à l’achat vont dans des véhicules de seconde main. Enfin, comme le voulait le gouvernement, les bénéficiaires principaux de ces aides se trouvent dans les ménages les moins favorisés. 90% de ceux qui ont reçu les primes font partie des 50% de Français avec le moins de revenus.

Sur le même thème

Bonus-malus budget voiture prime à la casse

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique