Automobile: 125 000 ventes depuis le 1er juin grâce à la prime à la conversion

Sur les 200 000 ventes liées à la prime à la conversion, 125 000 immatriculations ont déjà été enregistrées, selon le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA). 
Dès que l’objectif des 200 000 immatriculations aura été rempli, les anciennes conditions de la prime à la conversion seront rétablies. Crédit: iStock.

C’est un « succès incontestable », selon le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA). La prime à la conversion version post-coronavirus a provoqué la vente de 200 000 voitures. Un assouplissement des critères avait été mis en place dès le 1er juin pour soutenir la filière automobile. Ce dispositif exceptionnel, prévu pour inciter les Français à investir dans des véhicules neufs ou d’occasion moins polluants, est réservé aux 200 000 premières voitures.

Des critères d’éligibilité élargis

Depuis le 1er juin, les critères d’éligibilité ont été élargis : pour le revenu fiscal de référence par part, c’est 18 000 euros au lieu de 13 500 euros, soit « près de trois-quarts de la population », selon Bercy. La mise au rebut concerne désormais les voitures essence immatriculées avant 2006 (Crit’Air 3) et les véhicules diesel immatriculés avant 2011. Le montant des primes a également été relevé : 3 000 euros pour un véhicule thermique et 5 000 euros pour une voiture hybride rechargeable ou électrique.

Dès que l’objectif des 200 000 immatriculations aura été rempli, les anciennes conditions de la prime à la conversion seront rétablies. Selon l’enquête de la CNPA, ce niveau pourrait être atteint dès la deuxième quinzaine d’août ou au début du mois de septembre. En effet, la prime à la conversion a connu un succès important dès l’application des nouvelles règles, mais « le rythme d’octroi des primes connaît un certain ralentissement depuis la fin du mois de juin ». Entre le 1er et le 15 juin, on enregistrait 4 700 ventes par jour en moyenne, tandis que du 1er au 8 juillet, ce sont 3 700 immatriculations quotidiennes. L’organisation patronale envisage une nouvelle baisse des ventes avec les départs en vacances.

A LIRE >> Quand l’automobile connectée vous permet de réduire la facture de l’assurance

Une majorité de véhicules thermiques

Sur ces 125 000 primes à la conversion, la majorité concerne des véhicules thermiques, « même si la part des véhicules électriques bénéficiant d’une prime continue de progresser par rapport aux années précédentes », note l’étude. Pour la CNPA, « ces chiffres encourageants démontrent la nécessité de pérenniser dans le temps le dispositif de prime à la conversion, qui est un outil indispensable pour accélérer le verdissement du parc automobile. »

Sur le même thème

prime à la casse voiture voiture d'occasion Voiture électrique

Réactions et commentaires

Sur la même thématique