Se connecter S’abonner

Exonération des heures supplémentaires : les salariés ont gagné 670 millions d’euros en plus depuis le début de l’année

Le gouvernement devrait dévoiler demain les premiers effets de la mesure, lancée par Emmanuel Macron en 2018. Un premier bilan jugé positif.

Un véritable coup de pouce au pouvoir d’achat des français. C’est ainsi que la mesure phare du gouvernement Macron, la défiscalisation des heures supplémentaires et leur exonération de charges, avait été présentée le 10 décembre 2018. Et selon une information RTL, le gouvernement doit en annoncer demain les premiers effets jugés positifs.

50 euros de pouvoir d’achat en plus chaque mois

Selon Matignon, cette mesure rapportera 3 milliards d’euros de pouvoir d’achat pour les salariés et les fonctionnaires sur l’ensemble de l’année.  En effet, 6.8 millions de salariés du privé ont effectué en moyenne 11 heures supplémentaires par mois au 1er trimestre 2019, contre 1.4 heure à la même période en 2018 soit un gain de pouvoir d’achat de 670 millions d’euros redonnés à ces salariés (400 millions d’euros d’exonération de cotisation et 270 millions d’euros d’impôt sur le revenu en moins).

A LIRE >>> Paiement des heures supplémentaires : un nouveau cas très favorable au salarié

Plus concrètement, cela signifie qu’un salarié rémunéré 1 500 euros net par mois et réalisant 11 heures supplémentaires bénéficiera d’un gain de pouvoir d’achat mensuel de 50 euros, soit 600 euros sur l’année.

Redistribution et hausse de salaire réel

La défiscalisation des heures supplémentaires fait partie d’un ensemble de mesures, estimées à 17 milliards d’euros, annoncées par le gouvernement pour doper le pouvoir d’achat et dont Edouard Philippe doit dresser un premier bilan demain, lors d’un déplacement en Charente.

A LIRE >>> Vous faites peut-être partie des Français qui travaillent gratuitement sur leurs heures supplémentaires

Ces mesures pourraient donner un coup de pouce important au portefeuille des Français. Selon l’OFCE citée par BFMTV, le pouvoir d’achat en France devrait connaître une hausse jamais atteinte depuis des années avec une augmentation de 850 euros en moyenne par ménage et par an. Les mesures annoncées permettront ainsi de redistribuer 12 milliards d’euros aux ménages et viendront s’ajouter à une « hausse significative » du salaire réel (+1.5% en 2019 après 0.3% en moyenne entre 2017 et 2018).

Une hausse de pouvoir d’achat qui ne vient cependant pas remonter le moral des Français. Selon l’Insee, la consommation est en baisse dans le pays en mars, et pour le second mois consécutif. Elle s’est repliée de 0.1% en volume le mois dernier après avoir baissé de 0.4% en février.