Découvrez les régions qui créent le plus d’emploi en France

Parmi les territoires les plus dynamiques figurent l’Île-de-France, la Corse et certains DOM. En bas du classement, le Centre-Val-de-Loire et la Réunion.

La Guyane, la Corse et l'Île-de-France sont les régions les plus dynamiques de France. Crédit : ©iStock.

En 2018, l’emploi salarié a augmenté de 0.6% pour atteindre 150 000 créations de postes. Un léger ralentissement par rapport à 2017, qui avait enregistré une hausse de 1,3% des créations d’emploi dans l’Hexagone. Ce chiffre cache cependant d’importantes disparités. Selon l’Insee, qui a publié ce jeudi son bilan économique 2018 des régions françaises, l’emploi salarié a fortement progressé dans les DOM (à l’exception de La Réunion), la Corse et l’Île-de-France.

La Guyane apparaît parmi les régions françaises où les créations d’emploi ont été les plus nombreuses l’an dernier. La région a enregistré une augmentation de 4,9% de l’emploi salarié par rapport à 2017. Elle poursuit la reprise économique amorcée en 2017 et profite du plan d’urgence mis en place par le gouvernement l’an passé. Si l’emploi progresse dans tous les domaines, c’est l’industrie spatiale qui reste le secteur le plus dynamique devant le BTP et le tourisme.

L’Île-de-France plus gros pourvoyeur d’emplois

La Corse enregistre également une bonne croissance de ses emplois salariés avec une augmentation de 1,6% devant l’Île-de-France (+1,1%) qui reste, sans surprise, le plus gros pourvoyeur d’emplois dans l’Hexagone. Selon l’Insee, la région francilienne embauche en effet un quart des salariés français et a enregistré 64 500 créations nettes d’emplois en 2018. C’est le secteur de la construction, avec notamment le chantier du Grand Paris Express, qui est le plus dynamique (+10 000 emplois sur un an). L’essor du marché immobilier des logements neufs a également fortement porté l’économie francilienne.

A LIRE >>> Recruter sans CV, une expérience menée par Pôle emploi

Parmi les bons élèves de ce classement on trouve également la Bretagne (+1%) ainsi que les régions situées dans le sud de la France : Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle Aquitaine, Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur qui affichent toutes une augmentation de 0,7% des créations d’emplois. Un chiffre supérieur à la moyenne nationale. Ces régions bénéficient du dynamisme du tertiaire marchand et de la construction. Du côté du Grand Est, des Haut-de-France et de la Normandie, l’Insee précise que l’emploi salarié évolue peu (de -0,1 à +0,3%).

L’emploi en forte baisse à La Réunion

En bas du classement figurent la Bourgogne-Franche-Comté (-0,7%), le Centre-Val-de-Loire (-0,4%) et La Réunion (-1,3%). La faute à un secteur tertiaire à l’arrêt. La Bourgogne-Franche-Comté est la région qui a perdu le plus d’emplois l’an passé (-6 500) mais la situation devrait s’améliorer à court terme. L’Insee explique que pour l’année 2018, le bilan économique est plutôt satisfaisant avec notamment une baisse du chômage (-0.2 points). Un bon résultat qui correspond à la reprise de croissance du marché automobile et à une excellente récolte 2018 dans les vignobles de la région.  

A LIRE >>> Emploi: les secteurs qui vont le plus recruter en 2019 sont…

Pour La Réunion, la situation est plus inquiétante. Avec une perte de 3 400 emplois, les créations de postes dans l’industrie et la construction ne compensent pas un recul dans le tertiaire non marchand. L’île paie ainsi la baisse des contrats aidés commencée mi-2016 et les blocages routiers des « gilets jaunes ». Le secteur de l’emploi reste cependant très dynamique dans le tourisme, selon l’Insee, qui souligne les bons résultats de l’hébergement et la restauration. Autres bonnes notes : le commerce et la réparation, ainsi que les services aux entreprises qui permettent de limiter les pertes d’emplois dans l’île.

Sur le même thème

Le grand Paris express travail

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique