Budget 2020: toutes les mesures qui vous concernent

De la baisse d’impôt sur le revenu à la disparition de la fiscalité avantageuse sur certains contrats d’assurance vie, tour d’horizon des mesures susceptibles de vous concerner directement en 2020.

La baisse de l'impôt sur le revenu sera effective dès le 1er janvier 2020 et concernera 17 millions de ménages. Crédit: iStock.

Considérée comme la mesure phare du projet de loi des finances, la baisse de l’impôt sur le revenu sera effective dès le 1er janvier 2020 et concernera 17 millions de ménages. Chiffrée à 5 milliards d’euros, elle profitera aux classes moyennes et populaires, souligne Capital. En moyenne, un foyer imposé à la première tranche du barème de l’IR gagnera 350 euros. Le gain avoisinera les 250 euros pour un couple imposé au taux marginal à 30%.

Parallèlement, le gouvernement a simplifié la déclaration de revenus des foyers dont la situation fiscale est stable. Ils recevront un document qui fera office de déclaration. En cas d’évolution, ils n’auront qu’à remplir une déclaration de revenus rectificative ou à faire une réclamation.

L’aide aux retraités modestes augmente de 35 euros

En matière de prestations sociales, les députés ont été moins généreux puisqu’ils ont voté le quasi-gel de celles-ci, avec une revalorisation de 0,3%. En revanche, l’aide accordée aux retraités modestes sera augmentée de 35 euros et passera à 900 euros.

A LIRE >> Les prestations sociales ont fait baisser la pauvreté en France

Quant à la fiscalité des contrats d’assurance vie souscrits avant 1983, elle sera moins avantageuse. Les plus-values issues des versements à compter du 1er janvier 2020 seront soumises au taux de prélèvement forfaitaire de 24,7% (7,5% d’impôt sur le revenu et 17,2% de prélèvements sociaux), après application de l’abattement fiscal (4 600 euros pour un célibataire, 9 200 euros pour un couple marié ou pacsé). Jusque-là, les rachats effectués sur ces contrats étaient exonérés d’impôts.

Une prime plutôt qu’un avantage fiscal pour la rénovation énergétique des logements

Du côté des aides à la rénovation énergétique des logements, l’avantage fiscal sera remplacé par une prime forfaitaire. Son montant tiendra compte des travaux prévus et des ressources des ménages. Enfin, les 20% de ménages les plus aisés, qui étaient initialement exclus du nouveau dispositif, continueront d’en bénéficier.

Quid de la réforme de la fiscalité des non-résidents ? Elle a finalement été reportée d’un an. Le nouveau barème prévoit d’imposer les revenus des contribuables au taux de 20% dès 1 euro. Actuellement seuls les Français de l’étranger qui gagnent plus de 43 047 euros sont soumis à ce taux.

Sur le même thème

Aides à la rénovation aides et allocations Aides sociales Budget Impôt sur le revenu Impôts

Réactions et commentaires

Sur la même thématique