Annonces et pratiques trompeuses, allégations mensongères… la DGCCRF épingle les salles de sport

Avec les résolutions de la nouvelle année de nombreux français ont décidé de se mettre au sport. Et en cette période propice, les acteurs du secteur multiplient les promotions pour attirer les clients. Problème : de nombreuses campagnes de publicité menées par les salles de sport et de remise en forme sont illégales.

Il faut dire que le marché est de plus en plus concurrentiel, le secteur du fitness, notamment les salles low-cost, a enregistré une croissance de 20% en dix ans. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a donc réalisé une enquête pour vérifier le bon respect des pratiques commerciales.

Annonces trompeuses

Et le moins que l’on puisse dire c’est que le bilan n’est pas brillant : sur les 517 établissements contrôlés, 361 salles ont fait l’objet de « suites correctrices », une a été frappé d’un arrêté préfectoral de suspension d’activité, six ont reçu des procès-verbaux pénaux et 24 des procès-verbaux administratifs.

A LIRE >>> Loisirs: le sport bon pour la santé et votre portefeuille

Les pratiques trompeuses sont, par ailleurs, souvent les mêmes. Les annonces promotionnelles trompeuses sont particulièrement nombreuses comme la mention « 1 abonnement acheté = 1 abonnement offert », sans précision de la nature réelle de l’abonnement offert ou encore « l’offre spéciale 0 euros pendant deux mois », sans préciser que l’offre n’est valable que pour un abonnement de 12 mois minimum.

Des coachs en vidéo

Autre problème, les allégations mensongères de nombreuses salles. Certaines promettent la « présence de coach » sportifs » alors que les cours sont donnés en vidéo, la « possibilité d’accès à la salle en illimité » alors que ce n’est pas le cas ou encore un planning contenant 40h de cours alors que seulement 20h sont effectivement prévues, constate la répression des fraudes.

Plusieurs salles ont également des pratiques trompeuses sur le prix et les conditions de vente, comme les abonnements mensuels sans précision des conditions restrictives. Certains établissements promettent en effet un abonnement à 19,90 euros sans préciser que ce n’est que pour les trois premiers mois et qu’ils doivent être suivis de deux ans d’engagement à 27,90 euros.

Frais cachés

Les frais annexes comme les frais d’inscription font également partie du problème. La DGCCRF a ainsi contrôlé un club mettant en avant un tarif de 20,90 euros par mois tout compris sans préciser qu’il fallait s’acquitter, au préalable, de 150 euros de frais d’inscription et de badge.

A LIRE >>> Qui est responsable en cas d’accident dans une salle de fitness low-cost ?

Plusieurs autres problèmes ont été relevés comme des affichages de prix problématiques, manquants ou incomplets ou encore des clauses de contrats abusives comme le droit de modifier les horaires d’ouverture ou le planning des cours collectifs sans prévoir de contrepartie pour l’abonné. Enfin le droit à la résiliation est souvent soumis à des conditions pénalisantes et illégales.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre
Mots-clés : fraudelow costsanté

Articles récents

Banques : traiterez-vous encore avec un chargé de clientèle salarié à l’avenir ?

La Caisse d’Epargne va remplacer ses salariés par des conseillers indépendants dans trois agences rurales en Bretagne et dans les…

18/02/2020 16:25

Livret d’épargne: attention à ces publicités qui promettent de hauts rendements

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution recommande de consulter la liste noire des sites frauduleux avant tout engagement, ainsi…

18/02/2020 15:51

Immobilier: combien ont emprunté ceux qui ont acheté en Île-de-France ?

Les montants moyens empruntés sont à la hausse. Les acheteurs privilégient les départements de l’Essonne, des Yvelines et des Hauts-de-Seine…

18/02/2020 15:20

Pourquoi il ne faut pas comparer tous les placements au Livret A

Le Livret A possède des atouts uniques qui en font le placement d’épargne de précaution par excellence, et qui lui…

18/02/2020 13:30

Tabac: une nouvelle augmentation du prix des cigarettes est programmée pour le 1er mars

De nombreux paquets de cigarettes vont ainsi afficher un prix de vente de 10 euros tout pile, objectif que s’était…

18/02/2020 13:28

Le service Signal Conso désormais disponible dans tout l’Hexagone

Tous les consommateurs peuvent déposer leur signalement concernant un prix mal indiqué ou pour une publicité pour un crédit non…

18/02/2020 11:45