Calcul du chômage: 1,32 million de Français impactés au 1er avril

L’Unédic estime que l’évolution du calcul de l’allocation-chômage et de la durée pendant laquelle les demandeurs d’emploi percevront leurs indemnités pourrait concerner 1,32 million de personnes.

Dans la pratique, rien ne changera pour les allocataires ayant travaillé en continu durant ces deux années. Crédit: iStock.

Dès le 1er avril 2020, les demandeurs d’emploi connaîtront le nouveau montant de leur allocation chômage. Dans le même temps, ils seront informés du délai durant lequel ils pourront en bénéficier. Dès ce printemps, le salaire journalier de référence (SJR), qui sert de base à l’allocation-chômage, sera calculé différemment, explique Le Figaro. La nouvelle formule prévoit que tous les jours travaillés, mais aussi ceux où la personne n’avait plus de contrat de travail sur une période de 24 mois, contre 12 actuellement, seront pris en compte.

Dans la pratique, rien ne changera pour les allocataires ayant travaillé en continu durant ces deux années. En revanche, ceux ayant connu des périodes de travail entrecoupées de phases inactives verront le montant de leur allocation baisser. Mais, c’est une bonne nouvelle, la durée de leur indemnisation s’allongera dans la mesure où les phases sans emploi seront prises en compte.

La moitié des allocataires serait concernée

D’après l’Unédic, une association chargée par la délégation de service public de la gestion de l’assurance chômage en France, en coopération avec Pôle emploi, pas moins de la moitié des allocataires, soit 1,32 million, qui bénéficient du droit au chômage verront leur situation changer.

A LIRE >> Salaires et taux de chômage: les inégalités hommes-femmes augmentent avec l’ancienneté

En novembre 2019, d’autres changements sont entrés en vigueur. Ainsi, depuis l’automne dernier, les indemnités accordées aux hauts revenus (+ 4 500 euros brut par mois) sont réduites de 30% dès le septième mois de chômage. Il est également plus compliqué de bénéficier de l’allocation-chômage. En revanche, les démissionnaires et les indépendants profitent désormais de droits élargis.

Sur le même thème

allocations chômage chômage

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique