Chômage: prolongement des droits, actualisation… ce qui change pendant le confinement

Confinement oblige, les actualisations mensuelles des demandeurs d’emploi se feront toutes en ligne ou par téléphone et non pas en agence. Pour faire face, les équipes de Pôle emploi vont être renforcées. Quant aux chômeurs en fin de droits, ils profitent d’une prolongation exceptionnelle.

Le caractère exceptionnel de la crise sanitaire fait que les chômeurs arrivant en fin de droits après le 1er mars sont invités à s'actualiser une fois encore. Crédit: iStock.

Quelque 5,67 millions de demandeurs d’emploi vont procéder à l’actualisation de leur situation entre le 28 mars et le 15 avril. Habituellement, il est possible de le faire en ligne, par téléphone au 3949, mais aussi en se rendant dans les agences Pôle emploi. Cette étape est impérative, sans quoi ils sont considérés comme n’étant plus à la recherche d’un emploi et ne touchent plus d’indemnités. Mais en raison du confinement mis en place pour freiner la propagation du coronavirus, les agences ont fermé leurs portes, rappelle Le Parisien.

Alors, pour faire face à un nombre croissant d’actualisations en ligne, Pôle emploi a fait appel à des renforts. Dès lundi 30 mars, des personnels supplémentaires sont attendus pour répondre aux appels téléphoniques qui ne manqueront pas d’être plus nombreux. 178 000 chômeurs inscrits s’actualiseraient en se rendant chaque mois en agence. « Certains, parce qu’ils n’ont pas d’ordinateur ou de connexion Internet, d’autres préfèrent faire cette démarche avec un agent pour ne pas se tromper. Avec cette situation de crise sanitaire, nous ne pouvons pas les recevoir en agence », précise l’établissement public au quotidien.

Prolongement exceptionnel des droits

Depuis le début du confinement, différentes mesures ont été prises pour informer les demandeurs d’emploi de cette évolution provisoire. Des SMS ont été envoyés, des coups de fil ont été passés, une campagne radio a été réalisée…

A LIRE >> Pôle emploi : seuls deux inscrits sur cinq touchent des allocations chômage

Parallèlement, le caractère exceptionnel de la crise sanitaire fait que les chômeurs arrivant en fin de droits après le 1er mars sont invités à s’actualiser une fois encore. Le gouvernement a, en effet, décidé de prolonger les droits à l’allocation d’aide de retour à l’emploi (ARE) et ceux liés l’allocation de solidarité spécifique (ASS) pendant la période de confinement. « Si le confinement dure au-delà du mois d’avril, on prolongera à nouveau leurs droits en mai par exemple », a annoncé le ministère du Travail.

Sur le même thème

allocations chômage chômage pôle emploi

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique