Se connecter S’abonner

Le gouvernement renforce les mesures de soutien à l’hôtellerie et la restauration

S’il faudra patienter jusqu’à la fin du mois de mai pour en savoir plus sur la date de réouverture des hôtels, cafés, restaurants et bars, le gouvernement a listé les nouvelles mesures prises pour les soutenir.

Une rencontre entre le gouvernement et les représentants de l’hôtellerie et de la restauration a eu lieu vendredi 24 avril. L’occasion de faire le point sur la situation de ce secteur particulièrement malmené par la crise sanitaire et économique qui secoue la France, et pour lequel la date de fin du confinement n’est pas encore fixée. La décision sera prise à la fin du mois de mai, a indiqué Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, depuis la cour de l’Élysée.

Ce dernier a également énuméré les nouvelles mesures prises par l’exécutif en faveur des hôtels, cafés, restaurants et bars. En plus des 8 milliards d’euros d’aides déjà accordés au secteur de l’hôtellerie-restauration, celui-ci bénéficiera d’un « fonds d’investissement pour relancer l’activité ». Il sera doté d’une enveloppe de 800 000 millions à un milliard d’euros.

Un fonds de soutien plus ouvert

Il a aussi été question de la programmation d’une réunion avec les représentants des assurances et des banques, « pour savoir comment alimenter ces fonds », a ajouté Bruno Le Maire. Et le 14 mai, c’est tout un plan de relance qui sera présenté, dans le cadre de la tenue du comité interministériel du tourisme. 

A LIRE >> Un fonds d’investissement spécifique pour relancer le secteur de la restauration

Enfin, des mesures existantes ont été adaptées à l’ampleur de la crise subie par le secteur. Ainsi, l’accès au fonds de soutien des très petites entreprises (TPE) sera élargi aux entreprises employant jusqu’à 20 salariés et réalisant jusqu’à deux millions d’euros de chiffre d’affaires dans l’hôtellerie et la restauration. Contre dix salariés et un million d’euros jusqu’à maintenant. Quant au montant de l’aide accordée, il sera également doublé, pour atteindre la somme maximale de 10 000 euros.

Le chômage partiel prolongé

Le dispositif du chômage partiel fera lui aussi l’objet d’un aménagement au travers d’un renforcement et d’un allongement. Reste que les modalités du renforcement doivent encore être discutées avec la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

A LIRE >> Bruno Le Maire demande aux propriétaires d’annuler trois mois de loyer pour les TPE

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a, quant à lui, confirmé la mise en place par les Urssaf de l’annulation des charges des petites entreprises dans les prochains jours. Par ailleurs, l’annulation des loyers des trois derniers mois pour les hôtels et restaurants a bien été validée par les grandes foncières. Les hôteliers et restaurateurs qui ont d’autres bailleurs pourront, si besoin, bénéficier d’une médiation.