L’Île-de-France concentre les personnes à très hauts revenus

1% des Français gagne plus de 9 060 euros par mois pour une personne seule ou 19 020 euros pour un couple avec deux enfants de moins de 14 ans, selon l’INSEE. Et 43% des « hauts revenus » sont concentrés en Ile-de-France. Explications.

Près de la moitié des Français à très haut revenu à plus de 60 ans. Crédit: iStock.

1% des Français gagne plus de 9 060 euros par mois pour une personne seule ou 19 020 euros pour un couple avec deux enfants de moins de 14 ans. L’Insee, qui les place dans la catégorie des « très hauts revenus », explique, qu’en 2017, 43% d’entre eux habitaient l’Île-de-France. Si cette concentration s’explique notamment par le poids économique du territoire et la présence de nombreux cadres (30% contre une moyenne nationale de 18%), ils sont également très présents dans les départements frontaliers avec la Suisse ou dans le Rhône. À Lyon, par exemple, 1,3% des habitants font partie de la catégorie dite à très hauts revenus. 

Plus au sud, les départements du littoral méditerranéen de la Côte-d’Azur et de la Corse ont également une part de très hauts revenus plus élevée. Elle atteint 1,3 % de la population dans les Alpes-Maritimes, département cumulant les aspects frontaliers (Monaco et Italie) et littoraux (Côte-d’Azur), précise l’étude. La contrepartie est un taux d’imposition direct, qui flirte avec les 30% contre 15% en moyenne.

86% de propriétaires

Comme pour la plupart des ménages, l’activité salariée est à l’origine de ces revenus initiaux. Cette proportion est la plus élevée en Île-de-France (57%) et en Auvergne-Rhône-Alpes (51%) que dans d’autres régions, où des activités non salariées génèrent ces rentrées d’argent. À La Réunion par exemple 39 % des très hauts revenus n’ont pas le travail pour origine. Un taux qui passe à 33% en Corse et à 31% en Bourgogne-Franche-Comté. En moyenne, dans le reste de la France, les revenus du patrimoine constituent la principale source de revenu pour 22 % des ménages à très hauts revenus.

A LIRE >> Faites-vous partie des Français les plus riches?

Mais qui sont les ménages à très hauts revenus ? La moitié d’entre eux ont un référent fiscal de plus de 60 ans, contre quatre sur dix pour l’ensemble des ménages. Et 37 % sont des couples sans enfant, contre 24% parmi l’ensemble des ménages. Par ailleurs, alors que les femmes vivant seules représentent un ménage fiscal sur cinq, leur part se réduit à un ménage sur dix parmi les très hauts revenus. Les familles monoparentales sont également plus rares. Elles représentent 4% des ménages à très hauts revenus contre 11% de l’ensemble des ménages. Enfin, 86% des ménages à très hauts revenus sont propriétaires de leur logement, contre 59% parmi l’ensemble des ménages.

Sur le même thème

Argent Insee Revenus

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique