Coronavirus: l’indemnité dédiée aux salariés à domicile est reconduite

En juin, les particuliers employeurs mis en difficulté par la crise du coronavirus pourront à nouveau solliciter l’indemnité exceptionnelle mise en place par le gouvernement, afin de rémunérer leurs salariés à domicile.

En avril, 713 127 demandes ont été réalisées pour le Chèque emploi service universel. Crédit: iStock.

En juin, rien ne change. Les employeurs qui ne pourront pas assumer le coût des heures prévues et non travaillées par leur salarié à domicile au mois de juin pourront solliciter l’aide exceptionnelle mise en place par le gouvernement au début de la crise sanitaire du coronavirus, informe un communiqué du gouvernement

Pour en bénéficier, les particuliers employeurs devront remplir un formulaire spécifique. Il sera accessible à partir du lundi 15 juin sur les sites Cesu (Chèque emploi service universel) et Pajemploi, le service de l’Urssaf dédié aux particuliers employeurs d’une assistante maternelle ou d’une garde d’enfant à domicile. 

Un délai supplémentaire

Quant aux organismes mandataires tels que des entreprises ou des associations qui utilisent le service ASAP pour leur déclaration, elles bénéficient d’un service spécifique pour les particuliers employeurs pour lesquels elles effectuent les démarches administratives. Il a été mis en place le 18 mai. Aussi ces organismes disposent d’un délai supplémentaire pour effectuer la déclaration des heures de travail prévues, mais non réalisées. Ce dispositif est reconduit pour les mois d’avril, mai et juin. Les modalités déclaratives de la demande d’indemnisation, sont précisées sur le site urssaf.fr.

A LIRE >> Garde d’enfants: bonne nouvelle pour le porte-monnaie des particuliers employeurs

En avril, 713 127 demandes ont été réalisées pour le Cesu, soit une augmentation de 40% par rapport au mois de mars, et 341 900 demandes pour Pajemploi, soit une hausse de 20%. Pour ce qui est des semaines à venir, le communiqué stipule d’ores et déjà que ces mesures d’aide exceptionnelle, également pensées afin de protéger les salariés à domicile contre le risque de perte d’activité, ne seront pas reconduites en juillet.

Sur le même thème

aides et allocations Coronavirus

Réactions et commentaires

Sur la même thématique