TGV : les usagers ne payeront pas plus cher leurs billets de train

La SNCF se veut catégorique : les prix des billets de TGV n’augmenteront plus. Les tarifs sont gelés depuis six ans.

Les billets de TGV ne seront pas augmenté. Crédit: SNCF/Emeric Fohlen

Même si le ressenti est parfois différent, les prix des billets de TGV n’ont pas évolué depuis 2013 et l’augmentation n’est pas prévue pour demain. Guillaume Pépy, le président de la SNCF, l’a certifié lors de la présentation des résultats annuels de la SNCF devant la presse, jeudi. De plus, par effet mécanique, le prix du billet baisse même de 3% par an.

« Nous ne reviendrons pas en arrière, il n’y aura plus de hausse du prix moyen du TGV. C’est au train d’aller à la rencontre de ses clients, pas le contraire. Sinon, on se marginalise », tient à affirmer le dirigeant. En 2013, le prix moyen d’unbillet de TGV était de 50 euros.

Reconquérir les clients

C’est au début des années 2010 que la compagnie ferroviaire nationale a changé son fusil d’épaule pour répondre aux critiques sur les prix. De plus, le TGV perdait des clients. Le taux d’occupation des trains, supérieur à 75% avant 2008, oscillait entre 65 et 70% en 2016.

A LIRE >>> Avec Ouibus, BlaBlaCar prend l’autocar de la SNCF

La SNCF, qui préfère un train rempli grâce à des billets à petits prix qu’un train vide, a alors décidé d’agir sur deux points en diversifiant ses offres commerciales, avec des abonnements ou des cartes de réduction, et en proposant des billets à petits prix, entre 25 et 45 €. Guillaume Pépy avait pour objectif que ces derniers représentent 25% de l’offre.

Ouigo à Toulouse d’ici juillet

L’autre levier pour reconquérir les clients a été Ouigo, le TGV low-cost, qui connaît désormais une croissance exponentielle. La barre des 30 millions de passagers devrait être dépassée l’année prochaine.

Par ailleurs, la SNCF a annoncé que Ouigo atteindra Toulouse d’ici juillet prochain. Pour débuter, un aller-retour par jour est programmé, avec, en semaine, des arrêts à Agen et Montauban. Entre quatre et cinq heures seront nécessaires pour effectuer le trajet. A l’origine, Ouigo devait arriver dans la ville rose en décembre. Les réservations sur ce nouveau trajet seront ouvertes à la vente à partir du 26 mars.

Sur le même thème

SNCF tgv train

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique