« Minceur », « anti cholestérol », « détox » : alerte sur les fausses promesses santé des produits alimentaires

L’ONG Foodwatch a présenté une étude sur les produits possédant des soi-disant vertus pour la santé. Elle démonte les arguments marketing souvent mis en avant par les fabricants.

Certaines allégations santé sont illégales. Crédit: Istock

Infusion détoxifiante, margarine qui stabilise le cholestérol, céréales minceur … Que « du vent », selon l’ONG Foodwatch. Dans un dossier présenté jeudi, elle a analysé des centaines de produits dont les vertus pour la santé sont mises en avant comme argument commercial. Au total, une vingtaine de produits sont épinglés par l’ONG. « Les industriels de l’agroalimentaire n’ont aucune limite… si les autorités ne leur en posent pas […]. Les consommateurs et consommatrices ont le droit de savoir si les promesses faites sur les emballages sont fiables ou pas. Et ce n’est pas aux industriels de décider », souligne Mégane Ghorbani, la responsable des campagnes à Foodwatch.

L’Union européenne a pris du retard

Foodwatch dénonce tout d’abord les allégations santé qui n’ont pas été validées. En effet, la Commission européenne a pris du retard dans son travail, et doit se prononcer (ou non) depuis 2012 sur plus de 2000 allégations santé présentes sur les emballages. En attendant, les industriels profitent du flou ambiant comme le fabricant Jardin Bio qui propose une infusion « Bien-être du foie », dont les effets n’ont pas été démontrés.

A LIRE >>> Les compléments alimentaires pour le cerveau inutiles voire dangereux selon 60 Millions

Certains produits affichent des propriétés santé qui nécessitent la consommation excessive du produit pour pouvoir se vérifier. Ce serait le cas des produits vendus au rayon margarines à base de stérols ou oméga 3. Pour la matière grasse tartine et cuisson d’Auchan, il faudrait manger au moins six tartines par jour pour voir un quelconque effet sur son taux de cholestérol, a relevé Foodwatch.  D’autres produits qui se réclament de qualificatifs comme « antioxydant », « énergie » ou « vitalité », sont par ailleurs particulièrement riches en sucre. Ainsi, les céréales « Fitness Energie nutritive » de Nestlé contiennent jusqu’à 20% de sucre.

Des allégations parfois illégales

Enfin, Foodwatch dénonce les promesses de guérir le cancer que comportent certains produits et qui sont illégales. Elle explique le cas du site biologiquement.com qui vend une quarantaine de produits comme des feuilles de graviola corrossol, de l’extrait de feuilles de thé vert ou des myrtilles en gélules, en les présentant comme « anticancer ». L’ONG a d’ailleurs porté plainte contre ce site internet.

Sur le même thème

alimentation Alimentation santé

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique