Catégories : Consommation Energie

Rénovation énergétique : attention aux professionnels peu scrupuleux

Dans le secteur de la rénovation énergétique, l’arnaque n’est jamais très loin, selon une enquête de l’UFC-Que choisir. Pendant une quinzaine de jours, en octobre dernier, des bénévoles de l’association ont joué les clients mystère et se sont présentés dans des magasins ou des stands sur des foires pour faire rénover des fenêtres anciennes ou installer des panneaux photovoltaïques. En tout, les pratiques de près de 500 professionnels dans 72 départements ont été auscultées.

Absence de devis

Le premier problème soulevé est le devis : l’UFC-Que choisir a noté que près de six professionnels testés sur dix n’en remettent pas, malgré les demandes des consommateurs-testeurs. Et quand ils ont des devis, les bénévoles remarquent des différences impressionnantes de prix entre les entreprises. L’association note que pour des fenêtres, à prestation identique, le devis varie de 4 400 à 18 500 euros. Pour le photovoltaïque, les prix varient de 2 000 à 7 000 euros le KWc (Kilowatt crête, l’unité qui mesure la puissance du panneau photovoltaïque lorsqu’il est exposé à un rayonnement solaire maximal).

A LIRE >>> Ces aides à la rénovation énergétique que le gouvernement va simplifier

Les clients mystère ont également été confrontés aux fausses promesses : par exemple, 16% des professionnels testés ont promis une baisse drastique de la consommation d’énergie du logement et donc des factures alors qu’ils ne connaissent pas les caractéristiques du logement concerné, qu’ils n’ont pas visité.

Pratiques « désastreuses »

Sans compter les pratiques abusives : dans le photovoltaïque, un tiers des stands visités ont menti en prétendant détenir le label Reconnu garant de l’environnement (RGE), un label que l’entreprise doit absolument détenir pour que le consommateur ait accès aux crédits d’impôts. De plus, plusieurs commerciaux ont sous-estimé le coût réel des travaux envisagés.

Des pratiques jugées « désastreuses » par l’association et qui posent problèmes d’autant plus que de l’argent public est en jeu : alors que sept millions de logements sont mal isolés, le gouvernement a lancé un plan de rénovation énergétique de l’habitat d’un montant de 14 milliards d’euros, avec des crédits d’impôts à destination des ménages. Environ 2,5 millions de logements devraient être rénovés à l’horizon 2023.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Le Crédit du Nord lancera en 2020 une néobanque pour les auto-entrepreneurs et petits professionnels

Cette néobanque, baptisée Prismea, veut offrir plus d'autonomie dans la gestion quotidienne des services bancaires et apporter des outils pour…

13/12/2019 16:00

Exonéré de taxe d’habitation? Pensez à ajuster à la baisse vos mensualités

Les Français concernés par l’exonération totale de la taxe d’habitation l’année prochaine et qui sont mensualisés, ont maintenant la possibilité…

13/12/2019 15:15

Impôt à la source: soyez vigilant, dans quelques jours, vous ne pourrez plus corriger votre déclaration

A vos agendas ! Si vous devez apporter des modifications à votre déclaration de revenus en ligne effectuée au printemps,…

13/12/2019 14:25

Grève SNCF: forte hausse des réservations de voitures malgré le boom des prix

Le mouvement social contre la réforme des retraites s’est durci à la suite des annonces de l’exécutif; les Français cherchent…

13/12/2019 13:25

Immobilier: les ménages bientôt privés de crédits de plus de 25 ans?

Les autorités financières, préoccupées par le niveau d’endettement des Français, recommandent aux établissements bancaires de plafonner la durée de leurs…

13/12/2019 12:02

Grève: un « plan de remboursement » du pass Navigo annoncé par la PDG de la RATP

Les Franciliens obtiennent enfin la réponse à la question qui les taraudait. Contraints depuis 9 jours par la grève contre…

13/12/2019 09:54